Archive: Juin 2018

Lecture en escale à l’Ivresse des mots

Lettres d’amour et d’ailleurs

Carte Postale Bretagne recto 2018

Demain jeudi 28 juin 2018
à 20h à l’ivresse des Mots

Venez entendre la voix de

autour de leurs œuvres

Information & réservations :
L’Ivresse des mots
Tél. 02 98 67 95 19
Mél.ivressedesmots@orange.fr

Lettres d’amour et d’ailleurs

Douze escales 
autour de la correspondance &
des romans épistolaires

Carte Postale Bretagne recto 2018

Première à Bruz
Ce mardi 26 juin à 20h

La Fédération des Cafés-librairies de Bretagne & la Cabane à Lire
en partenariat avec la Médiathèque de Bruz et Le Grand Logis

vous invitent à entendre la voix de
Mme de Sévigné, Claire de Duras, Juliette Drouet, Claude Ansgari et Gaëlle Josse

autour de leurs œuvres

Une création inédite
de la Fédération des Cafés-librairies de Bretagne
animée par le comédien Philippe Languille

Phil N&B par Laurent Guizard

 

Mais, mon Dieu, où ne vous ai-je point vue ici ? Et de quelle façon toutes ces pensées me traversent-elles le cœur ? Il n’y a point d’endroit, point de lieu, ni dans la maison, ni dans l’église, ni dans le pays, ni dans le jardin, où je ne vous aie vue. Il n’y en a point qui ne me fasse souvenir de quelque chose de quelque manière que ce soit. Et de quelque façon que ce soit aussi, cela me perce le cœur. Je vous vois ; vous m’êtes présente. Je pense et repense à tout. Ma tête et mon esprit se creusent, mais j’ai beau tourner, j’ai beau chercher, cette chère enfant que j’aime avec tant de passion est à deux cents lieues de moi ; je ne l’ai plus. Sur cela, je pleure sans pouvoir m’en empêcher ; je n’en puis plus, ma chère bonne. Voilà qui est bien faible, mais pour moi, je ne sais point être forte contre une tendresse si juste et si naturelle.

Madame de Sévigné à sa fille Madame De Grignan
 Livry, mardi saint 24e mars (1671)

Toutes les escales en un clic : Affiche-programme Lettres d’amour et d’ailleurs

Information & réservation :
La Cabane à Lire
Tél : 02.23.50.35.85
Mél : contact@lacabanealire.fr

Lettres d’amour et d’ailleurs

Bienvenue
à la première escale 
de la lecture estivale 2018

Carte Postale Bretagne recto 2018

à La Cabane à Lire en partenariat avec la Médiathèque de Bruz & Le Grand Logis*

 

Rendez-vous mardi 26 juin 2018 à 20h
avec Mme de Sévigné, Claire de Duras, Juliette Drouet, Claude Ansgari et Gaëlle Josse

autour de leurs œuvres, correspondances et romans épistolaires

Cette quatrième lecture inédite composée par Gaëlle Pairel
pour la Fédération des Cafés-librairies de Bretagne
est animée par le comédien Philippe Languille – Cie Udre-Olik

Phil N&B par Laurent Guizard

 

Cette manifestation estivale est soutenue par
le CNL, la Drac Bretagne, Le Conseil Régional de Bretagne, le Conseil départemental du Finistère, le Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine & la Fondation d’entreprise La Poste.

*Information & réservation 1ère escale :

La Cabane à Lire en partenariat avec la médiathèque de Bruz & Le Grand Logis – 35
Mardi 26 juin à 20h
La Cabane à Lire
Place Marcel Pagnol 35170 Bruz – Tél. 02 23 50 35 85
Mél. contact@lacabanealire.fr

Le livre d’Amray

Yahia Belaskri

LaSolutionEsquimauAW

éditions Zulma – 16,50 €

 

J’ai vu ce pays se défaire
avant même de s’être fait

 

Ces vers de Jean Senac annoncent le destin tragique d’un pays que le narrateur ne nomme jamais, Amray, amoureux et poète, confronté à l’absurde, à l’injustice et à la peur née d’un système inique et défaillant. Que peut faire le poète sinon habiter ses rêves ?
Amray nous plonge dans l’histoire contemporaine de l’Algérie à travers son parcours semé de désillusions. Son histoire épouse les questionnements et les tourments de ces années 60 et 70 où un monde nouveau semblait possible…Puis vient le temps de la trahison, du dogmatisme et le rêve s’exile…comme le poète acculé au départ

Il s’en va le poète
porté par le vent hurlant, parsemant les buissons de ses phrases

accrochées aux barbelés de son enfance.

A travers Amray, Anzar, Octavia, c’est l’histoire de l’Algérie qui se dessine. Une histoire ancrée dès l’antiquité, marquée par les figures emblématiques et historiques d’une lutte incessante pour sa liberté : Augustin, la Kahina, Abd-el-Kader. L’histoire d’une terre qui se raconte au pluriel. Un roman porté par le souffle du vent et la force des mots.

 

Gaëlle Pairel, coordinatrice de la FCLB

la femme murée

Fabienne Juhel

La femme murée

la brune au rouergue – 18,80 €

 

Aucun invisible jamais ne répond à tes questions. Ils réagissent parfois à tes paroles, à tes invectives en déplaçant des objets sur de courtes trajectoires rectilignes ou en déclenchant des courants d’air dans les pièces pourtant closes.

La femme murée, Jeanne Devidal, la folle de Saint-Lunaire, une femme drôlement coiffée et qui, à la seule force de ses mains, construit une maison de bric et de broc devenue l’une des attractions touristiques de cette station balnéaire située en Ille-et-Vilaine. Objet de scandale aussi et de tous les fantasmes. Au rythme des marées et de l’élévation des murs, le récit d’une vie et d’une construction improbable se tisse par touches impressionnistes et poétiques sous le regard bienveillant de l’auteure. Meurtrie par la vie, toi, la femme, tu restes seule entre les murs de cette maison, rempart hissé pour mettre à distance les douleurs du dehors.

Moi, la bête immonde, je me nourris du cœur des hommes, et toi, Femme-monde, tu amasseras des pierres pour dresser des murs contre le monde qui chavire et te protéger des hommes sans coeur…

Deux guerres – la résistance – la disparition de ses proches – la torture et l’internement – la solitude au mitan de sa vie interrompue par les protestations du voisinage, les visites des curieux, les êtres blessés comme toi, la femme et ce dialogue silencieux qui la relie à ses invisibles dont ce cher Lucien, frère et compagnon de jeu, balayé par la guerre.
Maison-de-la-Folle-2

Fabienne Juhel met en scène Jeanne Devidal avec beaucoup de sensibilité, d’empathie, de distance entre le tu et « la femme », une juste distance qui lui donne corps, âme et chair. Entre désordre et recherche de sens, entre visible et invisible, entre construction et nature, mouvement perpétuel et jouissance du moment suspendu, la femme murée est l’histoire d’une vie hors-norme, d’une édification qui révèle les forces et les fragilités d’une humanité malmenée par elle-même. Ce roman est aussi l’histoire d’une oeuvre littéraire en création. Une mise en abîme puissante, humaniste, profonde & onirique.

 

Gaëlle Pairel, coordinatrice de la FCLB

Savoir et (se) soigner

Le scandale
du dépistage du cancer de la prostate
Docteur Christophe Desportes

Prostate

éditions Pascal – 15 €

Après un premier témoignage paru en 2012 Prostate, le grand sacrifice (éditions Pascal), le docteur Christophe Desportes publie aujourd’hui une deuxième étude qui pose le constat dès la couverture :  300000 hommes impuissants pour rien. Alors que La Haute Autorité de santé (HAS) « estime que les connaissances actuelles ne permettent pas de recommander un dépistage du cancer de la prostate par dosage de PSA (antigène spécifique prostatique) de façon systématique en population générale ou dans des populations d’hommes considérées comme plus à risque. »

en France
90% des hommes de 65 à 79 ans et 71% des hommes de 50 à 69 ans ont eu un dosage des PSA entre 2012 et 2015.

Dans son livre, ce médecin souligne et analyse ce paradoxe en portant à la connaissance du lecteur les études récentes allant dans le sens de son combat ainsi que les témoignages d’hommes en souffrance après une intervention. Ce texte est aussi un appel à prendre en main sa santé en créant les conditions de dialogue égales entre le soigné et le soignant. Informer, c’est donc l’intention de ce nouvel opus qui sonne comme un réquisitoire contre des pratiques systématiques qui ne servent pas l’intérêt du patient.

Ce témoignage empreint d’humanité, d’humilité et de colère
contribue à nourrir un débat de santé publique à mettre en oeuvre d’urgence !

Gaëlle Pairel, coordinatrice de la FCLB