Archive: Avr 2021

La géante en poésie

En présence de
Laurence Vilaine


Vendredi 28 mai à 18h – La Dame Blanche – Port-Louis – 56
Samedi 29 mai à 18h – L’écume… – Île-de-Groix – 56

De lettres en fagots, le désir

Dans ce roman lumineux, La Géante (Zulma), la narratrice, Noële, nous conte une histoire d’amour dans laquelle s’entremêlent de multiples destins forgés au pied de la Géante, montagne généreuse et protectrice. Arpentée par la Tante, Noële, Rimbaud, Maxim, Carmen, elle les accueille et leur offre, nuit et jour, de dérouler leurs peines et leurs espérances.

Dans la pénombre, j’ai cherché des traces, des empreintes de pas, des branches cassées, elle était forcément toute proche, passée par là juste avant et maintenant sans doute quelque part à reprendre des forces,  parce que si la Géante ronchonne et ressasse comme une aïeule, elle veille sur les humains, elle pose des pierres pour qu’ils s’asseyent, fait dépasser des falaises pour leur faire des toits et se serrer les arbres pour barrer le vent,  elle creuse des grottes et forcément la femme qui monte s’abritait dans l’une d’elles,  à l’écart des sangliers, peut-être sur un tapis de mousse, elle méritait bien ça.

lageante - couverture

Bienvenue à ces deux rencontres-lectures en compagnie de Laurence Vilaine autour de ce nouvel opus puissant, poétique et bouleversant.

Information & réservation :
La Dame Blanche
35 Grande rue, 56290 Port Louis
Tél.02 97 82 45 11

L’écume…
3 Place de l’église, 56590 Groix
Tél.02 97 56 42 67
lecume-groix@orange.fr

La poésie vous donne rendez-vous

à la lisière

Samedi 22 mai à 14h30
Le Bel Aujourd’hui – Tréguier

En présence de Souad Labbize

 

Rencontre-lectures avec Souad Labbize, autrice et éditrice, autour de son nouvel opus Enfiler la chemise de l’aïeule, de ses Brouillons amoureux (éditions des Lisières) et de son recueil Je franchis les barbelés ( éditions Bruno Doucey)

Ne me fixe pas
il y a dans tes yeux
le reflet indiscret
de ce qui échappe
à ma pudeur
quand tu apparais

Brouillons amoureux, délicatesse des sentiments, tremblement des émois, élan des corps retenus, intimité dévoilée par petites touches. L’amour se vit en silence et les peines de cœur affleurent à l’heure des rendez-vous manqués. Dans ce très beau recueil, la mélancolie de Souad Labbize se déploie en arabe et en français. Ses vers nous disent aussi l’envie d’échapper à toute définition et de trouver le chemin de son indépendance.

Il s’agit
de quitter le pays
légère
valise en soute
sac en cabine
le reste
n’est pas déclaré
le reste
n’a pas de bagage
à sa taille
l’avion décolle
les bagages intimes
tombent en pluie
de leur cachette

Je franchis les barbelés

Rencontre-lectures avec Souad Labbize, poétesse libre et insoumise, douce et engagée pour évoquer l’universel du sentiment amoureux et la nécessité de refuser toute forme de soumission.

Information & réservation :
Librairie Le Bel Aujourd’hui
19 rue Ernest Renan, 22 220 Tréguier
Tél.02 96 92 20 24
librairie@librairie-lba.com
librairie-lba.com

 

 

Deux romans de Bénédicte Belpois

Saint Jacques

Saint jacques

Gallimard 2021 – 14 euros

 

Ma chérie,
Tu vois comme c’est drôle, je vais bientôt mourir, je devrais me moquer de tout et pourtant en écrivant « ma chérie », j’ai un haut-le-cœur. Je n’ai jamais su le dire, je n’ai jamais su le prononcer avec tendresse. Je sais bien que je disais « ma chérie » et que j’avais l’air de penser « sale gamine ». Je ne t’ai jamais chérie et je n’ai jamais su le dissimuler. Mais qui s’en souciait, à part toi et moi ?

A la mort de sa mère, Paloma hérite d’une maison délabrée dans les Cévennes et d’un cahier, confessions tardives d’une mère mal-aimée et mal-aimante. Cette lecture signe pour Paloma le début d’une reconstruction aussi réelle que symbolique qui s’inscrit dans la pierre, la lauze et le corps de Jacques.

Je veux respirer ta peau, jusqu’à épuisement.

Dans cette adresse sensuelle et sensible à Jacques, l’histoire de Paloma se recompose au fil des lettres et des rencontres. Peu à peu, dans ces paysages cévenols âpres et apaisants, une tribu se crée autour de Paloma qui convoque son passé, nourrit le présent et dessine les contours d’un futur incertain mais enfin désiré.

Saint jacques

 

 

SUIZA

suiza

Folio – 2020

Le jour apparaissait derrière les volets, les coqs appelaient depuis longtemps. Ramon n’allait pas tarder. J’ai pris une douche rapide, elle attendait dans la cuisine. Elle patientait sans rien dire, les mains derrière le dos. Je lui ai montré le café, l’eau, la cafetière. Elle faisait oui de la tête. Elle avait l’air plutôt sereine, elle me regardait droit dans les yeux quand je lui parlais, elle était tranquille. C’est moi qui me sentais un peu foireux. Chaque fois que je sortais quelque chose, je lui disais le mot en espagnol, surtout parce que je ne savais pas quoi dire d’autre, que j’étais gêné et que ça meublait le silence pesant. A force, elle finirait bien par en retenir un ou deux.

Suiza veut voir la mer alors elle prend la route sans trop savoir vers où tous ces chauffeurs de camion l’entraînent. Ce sera la Galice et ce bar du village où elle fait le ménage et couche avec le patron qui aime l’humilier. C’est là, de l’autre côté du comptoir, qu’elle croise Tomas.

Je devenais fou, je la sentais. A cause de son odeur, là, qui venait contre moi. Un mélange simple, sensuel et curieux de sueur légère et de lait. Un parfum farineux et sucré de femme, que je n’avais plus en mémoire.

Tomas va l’enlever, la prendre violemment puis l’aimer de tout son être. Un amour absolu les unit peu à peu, un amour à la hauteur de leurs chagrins d’enfance, de leurs destins chaotiques, de tout ce mal qu’ils se trimballent, un amour que Tomas veut éternel.

suiza

Tendue de bout en bout, l’histoire de Tomas et de Suiza s’inscrit dans ce désir physique qu’ils éprouvent l’un pour l’autre. Ils découvrent ensemble la jouissance, cet appel des corps qui les lie avec avidité. Une passion intense et douce qui  fait imploser les résistances de Tomas. Submergé par une tendresse longtemps contenue, il affirme son amour filial pour Agustina et Ramon, s’affranchit de tout à priori en embauchant Lope et se marie avec Suiza pour toujours.

Quand elle s’en va, je me demande toujours s’ils sont comme ça, les Suisses,
ou si c’est nous qui avons oublié les bonnes manières,
la douceur, la tendresse, la joie même.

Un premier roman bouleversant, sensuel et sensible.

Temps suspendu…

Quatre lectures sonores
drôles et inspirantes
en compagnie de

Sébastien Joanniezauteur et comédien
accompagné par
Pierre Lassailly, clarinettiste

Un duo talentueux réuni
autour de deux pièces de Sébastien Joanniez

J’aime pas ma soeur – Rouergue
Chouf – Espace 34

Du vendredi 2 avril au dimanche 4 avril
au collège Saint-Joseph de Bruz
à La Cabane à Lire puis à La Dame Blanche

J’aime pas ma soeur 

Tour à tour, la petite et la grande sœur expriment tout le mal qu’elles pensent l’une de l’autre ; monologues à la langue bien pendue d’où émergent avec drôlerie, la colère, les disputes, les caprices, les ras-le-bol de la famille. Mails il y a aussi les châteaux de sable et l’entraide…Au bout d’un cornet de glace, l’amour sororal se profile.

Je sais que c’est mal.
J’essaye de l’aimer ma petite sœur.
Mais c’est plus fort que moi.
J’arrive pas à m’empêcher de la détester.
Mais je l’aime aussi des fois.
Quand je la vois pas.
Quand elle est partie en vacances.
Quand elle est allée chez une copine.
Là je l’aime.
Mais sinon je la déteste de tout mon cœur

Texte drôle et universel
qui a conquis les élèves du collège Saint-Joseph à Bruz ce vendredi 2 avril

OF Sébastien et Pierre

Et le public de La Cabane à Lire – Bruz
conquis par ce duo complice

Puis place à Chouf
Lecture-sonore proposée par le duo à La Dame Blanche – Port-Louis
Samedi et dimanche après-midi
SOUS LE SOLEIL EXACTEMENT

CHOUF, autre couple passionnel mis en mots, en voix et en musique par ce duo d’artistes. Cette trilogie théâtrale REMARQUABLE consacre la parole de celles et ceux qui sont en lien avec l’Algérie. Au fil des souvenirs et des silences, de ces échanges réels et imaginaires, se tisse une histoire plurielle et contemporaine de ce pays méditerranéen. Dans toute sa diversité, sa complexité, ses fractures nées de la guerre, de la torture, de l’exil. Avec pudeur, subtilité et humour, Chouf* évoque la vie d’aujourd’hui tiraillée entre deux rives, les espoirs d’une vie enfin réconciliée.

l’Algérie
elle me manque un peu
pas trop
des fois
beaucoup
je sais pas
elle me manque partout.

Sens et sensibilité en compagnie
de Sébastien Joanniez et Pierre Lassailly
autour de textes profonds et légers, drôles et émouvants.

Thé, café et poésie - les livres de Sébastien Joanniez

Duo tendre, drôle & poétique

Sébastien Joanniez, auteur, comédien
en duo avec
le clarinettiste Pierre Lassailly

Vendredi 2 avril à 14h – Collège Saint-Joseph – Bruz – 35
Lecture musicale de  J’aime pas ma sœur (rouergue)

Samedi 3 avril à 11h -La Cabane à Lire – Bruz – 35
Lecture musicale de  J’aime pas ma sœur (rouergue)

Couv J-aime pas ma petite soeur

Samedi 3 avril à 16h – La Dame Blanche – Port-Louis – 56
Lecture musicale de Chouf (Espaces 34)

Chouf_Couv_HD

On dirait rien longtemps
(puis tout à coup tout)

Sébastien Joanniez nous emporte avec force dans son univers plein de sens, de sensibilité et d’humour. En compagnie du clarinettiste Pierre Lassailly, l’auteur nous propose une lecture musicale de ce texte jubilatoire et universel : J’aime pas ma sœur*. Tour à tour, la petite et la grande sœur expriment tout le mal qu’elles pensent l’une de l’autre ; monologues à la langue bien pendue d’où émergent avec drôlerie, la colère, les disputes, les caprices, les ras-le-bol de la famille. Mails il y a aussi les châteaux de sable et l’entraide et,au bout d’un cornet de glace, l’amour sororal.

Je sais que c’est mal.
J’essaye de l’aimer ma petite sœur.
Mais c’est plus fort que moi.
J’arrive pas à m’empêcher de la détester.
Mais je l’aime aussi des fois.
Quand je la vois pas.
Quand elle est partie en vacances.
Quand elle est allée chez une copine.
Là je l’aime.
Mais sinon je la déteste de tout mon cœur

Autre couple passionnel mis en mots, en voix et en musique par ce duo d’artistes, CHOUF, trilogie théâtrale consacrée à la parole de celles et ceux qui sont en lien avec l’Algérie. Au fil des souvenirs et des silences, de ces échanges réels et imaginaires, se tisse une histoire plurielle et contemporaine de ce pays méditerranéen. Dans toute sa diversité, sa complexité, ses fractures nées de la guerre, de la torture, de l’exil. Avec pudeur, subtilité et humour, Chouf* évoque la vie d’aujourd’hui tiraillée entre deux rives, les espoirs d’une vie enfin réconciliée.

l’Algérie
elle me manque un peu
pas trop
des fois
beaucoup
je sais pas
elle me manque partout

Information & réservation OBLIGATOIRE :
La Cabane à Lire
16 Place Marcel Pagnol, 35170 Bruz
Tél.02 23 50 35 85
contact@lacabanealire.fr – www.lacabanealire.fr

La Dame Blanche
35 Grande rue, 56290 Port Louis
Tél.02 97 82 45 11