Archive: Jan 2022

Mauvais départ

Liza Kerivel

mauvais-departEditions Goater – Récit – 15 euros
Illustration de couverture Cécile Basecq – Raz de marée

Femme de marin, femme de chagrin, non ?

Mauvais départ est le portrait sensible de Marie Coïc, bigoudène et sardinière écrite par sa petite-fille, Liza Kerivel. Née en 1921, Marie Coïc traverse le XXème siècle d’usines en conserveries, de mouvements sociaux en bouleversements sociétaux avec cette envie chevillée au corps d’offrir à ses enfants une vie meilleure. Les temps ne sont alors ni à l’amour ni à la tendresse ni aux rêves. Il faut lutter contre la misère, l’exploitation, la promiscuité et se projeter dans un avenir plus souriant. Quand sa journée de travail lui laisse le temps d’y penser.

Elle a pour seul dictionnaire une vie entière de déracinement,
d’acceptation, de renoncements.**

Elle se souvient notamment se son amour de jeunesse Tatave :

Qu’elle aurait dû épouser Tatave. Qu’elle n’aurait manqué de rien.
Qu’elle aurait été « riche ». Qu’elle aurait eu « sa » maison.**

A travers sa grand-mère, Liza Kerivel nous offre un récit captivant qui s’inscrit dans l’histoire sociale de la Bretagne. Cet hommage – qui s’appuie sur des photographies décrites – dépeint avec acuité la vie quotidienne de ces femmes, leur soumission à des injonctions sociétales intrusives, leur peine au travail, leur volonté sans faille de construire un avenir plus juste. Avec talent, l’autrice restitue le parler de Marie et ce phrasé chantant si caractéristique du Sud Finistère. Un rythme savoureux qui nous plonge dans ce récit plein d’une tendresse contenue qui fait mémoire de la Bretagne, de la classe ouvrière, d’une vie de femme.

Saluez riches heureux, ces pauvres en haillon,
Saluez ce sont eux qui gagnent vos millions.***

 

*P.26 in Mauvais départ.
**P.67 et 68 in Mauvais départ.
***P.41  in Mauvais départ.

Marche en plein ciel

Gwenaëlle Abolivier

Marche en plein cielLe mot et le reste – 2022 – 13 euros

Marcher pour apprendre de notre corps battant
et le considérer dans nos interactions avec le vivant
La nature nous pénètre et nous le savons maintenant
La marche permet de renouer avec cette conscience et cette
recherche d’équilibre
N’être plus qu’un va-et-vient entre soi et le monde

Gwenaëlle Abolivier se lance dans les Cévennes avec ce désir de s’éloigner du bruit du monde. Arpenter ces chemins ancestraux au rythme de la marche et laisser surgir l’inattendu. Au gré de ses rencontres littéraires et terrestres, de ses souvenirs d’enfance, nous partons pour une randonnée pédestre poétique et sensible.

Si le temps des chevaliers est révolu depuis longtemps,
je lance le retour du marcheur poète.

Marche en plein ciel est une invitation joyeuse à renouer avec la marche au long cours, qui met notre pensée en mouvement, une pensée immergée dans les paysages traversés, emportée par le vol de milans royaux, ancrée dans l’écriture qui se délie au fil des pas. L’abandon de soi est au rendez-vous de cette marche en plein ciel ouverte à tous les possibles, à tous les horizons.

Un temps suspendu offert en ce début d’année

 

Bleu nuit

Dima Abdallah

bleunuit2022 – éditions Sabine Wespieser – 20 euros

Bleu est le gouffre sans fond
Bleues sont les pluies acides qui me brûlent
Bleu est mon sang empoisonné
Bleues sont les cendres qui coulent dans mes veines
Bleu est le tourbillon
Bleu est le vertige

Il vit seul dans son appartement, oublié de tous,  quand il apprend la mort de son unique amour. Il quitte alors son antre et décide de s’installer dans la rue où les rencontres vont se multiplier et lui rappeler ce que sa mémoire cherchait à oublier. Au fil des souvenirs, le narrateur nous emporte dans son histoire tissée de regrets qu’il tente de dissoudre dans l’alcool et la drogue. Au plus près du bitume, accompagné par la lumineuse Minuit, il chemine dans les méandres de sa mémoire et remonte à son enfance saccagée par la fureur des hommes.

J’entends tous les jours
cette voix qui hurlait…

Comme dans son premier opus Mauvaises herbes, l’écriture sensible et poétique de Dima Abdallah se délie au fur et à mesure que le destin de cet homme s’accomplit. Arrimé au XXème arrondissement de Paris, il tente de résister à la tornade qui le guette à chaque coin de rue, à chaque regard échangé, à chaque odeur qui le tire vers un passé qu’il ne peut plus ignorer. Les digues de protection se rompent les unes après les autre et c’est alors un tourbillon de mots, de sensations, d’images qui le submergent. L’armure se fendille, le corps se fond dans l’asphalte, s’oublie jusqu’à ce voyage rêvé vers l’autre rive, vers les siens, vers les femmes qu’il a aimées. Un roman puissant, hypnothique aussi noir que lumineux.

 

 

Bonne année 2022 !

Chères lectrices, Chers lecteurs

Bienvenue dans les cafés-librairies de Bretagne

2022 commence en poésie
dans le cadre de la Xème édition
de notre manifestation poétique
Thé, café et poésie

Printemps-poetes- emblême

à ceux qui
envisagent mon visage
comme un visa jeunesse
tu diras
sa rage il y a longtemps
a mis l’âge au tombeau
Jean d’Amérique – Rhapsodie rouge – Cheyne

Rhapsodie-rouge

Nous aurons le plaisir d’accueillir à partir du 3 mars 2022
Maram al Masri, Jean d’Amérique, Loïc Demey, Sébastien Joanniez,
Pierre Lassailly, Perrine le Querrec, Yvon Le Men
dans le cadre de rencontres-lectures à VOIX HAUTE

 

Victor Hugo

viens avec moi dans le métro
déshabille-nous jusqu’à l’os
habille-nous d’un poème
regarde autour de toi
vois la beauté
vois la laideur
écoute les cœurs

Viens avec moi
apporte avec toi, poésie
l’imagination et le rêve
dont nous avons tant besoin.

Maram al Masri, Métropoèmes, Bruno Doucey éditions

Couv.Métropoèmes_300dpi

Bonne année 2022
Bonnes lectures

Nos manifestations littéraires sont libres d’entrée
Inscription conseillée

Le programme complet sera accessible et téléchargeable sur notre site
dès la fin du mois de janvier