La vallée des loups

En présence du réalisateur
Jean-Michel Bertrand

Rencontre-projection 

La Vallée des loups
Samedi 15 décembre à 15h30
Le Chenal – Porspoder

Ce documentaire vivifiant et passionnant nous propose un voyage magnifique au cœur des Alpes, de ses paysages, sa flore et sa faune. Jean-Michel Bertrand a l’intuition que le loup vit dans le massif alpin et part à sa recherche pendant trois ans. Grâce à son talent de conteur, nous partageons pleinement cette quête palpitante entre bivouacs et marches, longues attentes et rencontres émerveillées dans une nature superbement filmée.

La sortie de ce film (2017) est accompagnée d’un livre éponyme publié aux Éditions Salamandre.

Information & réservation :
Le Chenal 13 Rue du Port-Melon, 29840 Porspoder
Tél. 02 98 89 54 36
Mél. lechenal.melon@gmail.com www.lechenal.fr

ENVOLS

Narisa Togo

envols

 

Sarbacane – 17,50€ – 2018

 

Avec une envergure de trois mètres et demi, l’albatros hurleur est le plus grand des oiseaux. Il passe le plus clair de son temps en vol mais actionne peu ses ailes de géant, ce qui lui demanderait trop d’énergie. Il s’en sert plutôt pour planer sur les puissants vents marins et prendre de l’élan en profitant des écarts de vitesse entre les masses d’air, une technique connue sous le nom de vol de gradient. Ainsi, il peut rester des heures en l’air et couvrir des milliers de kilomètres d’une seule traite : certains auraient même fait le tour du monde en 46 jours.

 

Quatorze portraits d’oiseaux – entre texte et linogravure – se déclinent au fil des pages. Du Pycargue à tête blanche, symbole de l’Amérique du nord au faucon pèlerin largement répandu sur la planète, cet album allie données documentaires et beauté des illustrations. Narisa Togo déploie son talent sur des doubles-pages somptueuses où l’oiseau apparaît dans son habitat naturel : lacs salés d’Amérique du Sud, forêts humides d’Indonésie et Papouasie-Nouvelle-Guinée, marais japonais ou encore les îles isolées des mers du sud au Pacifique nord.

 

 

La singularité de chaque oiseau est développée – anatomie, parade amoureuse, migrations – en deux paragraphes informatifs et pertinents. Où l’on apprend que la barge rousse effectue un vol sans escale entre l’Australie et la Nouvelle-Zélande soit plus de 11000 kilomètres parcourus au-dessus du Pacifique, que l’effraie des clochers possède l’ouïe la plus fine du monde animal et que le faucon pèlerin est le plus rapide de tous les animaux tombant sur sa proie à plus de 300 km/h, en piqué. Les illustrations sont une invitation à la contemplation et à la rêverie. Amoureuse des oiseaux depuis l’enfance, Narisa Togo nous propose ici de les observer et de les connaître. Mieux les connaître pour mieux les préserver comme le perroquet-hibou désormais protégé ou l’albatros-hurleur,

un des rares oiseaux à mourir de vieillesse. Toutefois, certaines techniques de pêche, comme la palangre, menacent désormais l’espèce.

 

flamands

 

Ce superbe bestiaire est une louange
à la beauté et à la diversité.

colibris

Gaëlle Pairel, coordinatrice de la Fédération des Cafés-librairies de Bretagne

Un ours, une chevrette et un renardeau

La rivière
Olivier de Solmninihac – Stéphane Poulin

couv-La-rivière

éditions Sarbacane – 2018 – 15,90€ – à partir de 3 ans

Alors que le printemps s’annonce, les trois amis – l’ours Michao, la chevrette Marguerite et le renardeau-narrateur se retrouvent. Le trio court se promener au bord de la rivière, abandonnée pendant l’hiver. Elle redevient alors le lieu de tous les plaisirs simples et partagés, une ligne de séparation naturelle & la source d’un drame heureusement évité.

On entend la rivière avant de l’apercevoir. Ses eaux vertes ou grises ou brunes, qui frissonnent sous le vent, qui se séparent sur les rochers, qui se cachent dans les roseaux.
Il
y a les traces d’un ancien passage : les ruines de ma cabane, un rond de cendres avec quelques feuilles d’un vieux journal roulées en chiffons,
et une souche d’arbre sculptée en forme de fauteuil de roi.

la rivière 3

A la fois joyeuse et mélancolique, cette balade au bord de l’eau nous invite à rejoindre ces trois compères et à partager ce moment au cœur de la nature. Chausser ses bottes, humer l’air du printemps, faire des ricochets, se réconforter, couchés les uns contre les autres, après la catastrophe évitée…

Le texte délicat d’Olivier de Solminihac se lie à nouveau aux illustrations lumineuses et subtiles de Stéphane Poulin pour ce troisième album poétique. Les paysages se dessinent en transparence et donnent ainsi, entre blanc, vert et bleu, une impression de douceur et de temps suspendu. Temps des retrouvailles après une longue absence, plaisir de sortir. Le réveil printanier s’inscrit dans l’élan des corps, la cueillette de perce-neige, le vol d’une hirondelle, l’horizon que l’on scrute avec ce désir de le rejoindre, le bondissement d’un ballon. Le dessin tendre et coloré se déploie en mouvement sur des doubles-pages majestueuses où l’illustrateur multiplie les points de vues et les perspectives. Ces plans larges ou resserrés, ces plongées et contre-plongées révèlent la beauté de la nature et saisissent la profondeur et la délicatesse des liens qui unissent nos trois compères.

illust rivière

Cet album est un hymne 
à la beauté, au bonheur, à l’amitié.
Un livre tendre à lire sous la couette.

Gaëlle Pairel, coordinatrice de la Fédération des Cafés-librairies de Bretagne.

Chaos poétique

En compagnie de Gilles Clément
à La Dame Blanche & au Tagarin
Vendredi 30 novembre et Samedi 1er décembre

 

la vie avance selon un chaos poétique offert
à tous ceux qui veulent bien ne pas fermer les yeux.
*

 

Rencontre en mouvement avec Gilles Clément, botaniste, ingénieur horticole, paysagiste, créateur de jardins, enseignant et écrivain. Depuis 1977, dans un vallon creusois, berceau de son enfance, il dialogue avec le vivant et accompagne la création d’un jardin en mouvement. De ses voyages, il retient que nous vivons dans un jardin planétaire à protéger et valorise le tiers-paysage, ces espaces oubliés des hommes où se déploie la diversité biologique. Ces nombreux essais sont empreints de savoirs et de poésie :

 

Sur ces rivages pétrifiés où rien ne se transforme, le paysage-objet se fige en patrimoine et meurt. Un remède possible : la mise en chantier de l’étonnement. L’étonnement procède d’un abandon des certitudes. Il suppose un écheveau d’hypothèses, édifice fragile et merveilleux, sujet au moindre vent et constamment revisité. Il s’appuie sur l’ensemble des possibles : la diversité. L’herbe en fait partie.*

 

En 2018, cet humaniste met en scène la crise écologique dans un roman baroque et loufoque : Le Grand B.A.L (Actes Sud, 2018).

Dialogue avec un humaniste pour qui la maîtrise est une illusion.

Couv la nature

 

* *P.155 et p.10 in Où en est l’herbe ? Réflexions sur le jardin planétaire.

 

Information & réservation :
La Dame BlancheVendredi 30 novembre à 20h
35 Grande Rue, 56290 Port-Louis – Tél. 02 97 82 45 11
www. la-dameblanche.fr
Le TagarinSamedi 1er décembre à 19h
15 rue Pasteur, 22680 Binic-étables-sur-Mer Tél.02 96 65 47 35
contact@cafelibrairie-letagarin.fr  www.cafelibrairie-letagarin.fr

Tous pollués

en présence de
Red! et Stephen Kerckhove
à L’Embellie
samedi 24 novembre à 19h30

 


Rencontre avec Red! et Stephen Kerckhove, respectivement dessinateur et auteur de cet ouvrage intelligent et indispensable : Tous pollués (éditions Le passager clandestin). Stephen Kerckhove est délégué général d’Agir pour l’Environnement, activiste et militant écologiste, il décline ici un abécédaire de la crise écologique, des multiples alertes sanitaires et environnementales qui en découlent : écocide, malbouffe, espèces menacées, nucléaire… Chaque thème est illustré par un tableau de maître revisité par Red!. Du Cri de Munch à Guernica de Picasso, ces dessins illustrent avec humour et force le propos. Une alliance pertinente qui invite à la réflexion et à l’action.

Information & réservation :
L’Embellie
13 rue Jean Duplessis, 44760 La Bernerie en Retz
Tél. 02 40 82 48 04
Mél. contact@embellie.org – www.embellie.org

Pays retrouvé

en compagnie de Jeff Sourdin
Gwrizienn – Bécherel – 35

Vendredi 23 novembre 2018 à 19h30

Jeff Sourdin (1)

Rencontre sensible avec Jeff Sourdin autour de son roman Pays retrouvé (La Part Commune, 2014). Devenu orphelin, le narrateur revient dans la ferme de ses parents et se remémore son enfance au cœur de ce monde rural rude mais profondément vivant. Au contact de la terre et de ses habitants, il se métamorphose et devient un homme neuf. Ce monologue drôle et mélancolique est un hymne à la nature et à ce lien invisible que nous tissons avec elle.

 

J’ai assez du jardin. Ma main paysanne a trouvé là le terreau pour s’exprimer. Des coquelicots se sont invités dans mon pré carré et dessinent une palette éphémère. Je suis de retour à la terre, sans terre, inaugurant un genre nouveau. Mais loin de tout retour en arrière,
j’ai l’impression d’avancer.*

Une quête de soi et une découverte de l’autre à partager au cœur de la campagne brétilienne.

 

*P.118 in Pays retrouvé, La Part Commune, 2014

Information & réservation :
Gwrizienn & Le Petit Bazar Breton
3 rue de la chanvrerie, 35190 Bécherel
Tél. 02 99 66 87 09 et 06 61 91 52 32
Mél. ypreteseille@wanadoo.fr

EDMOND

Léonard Chemineau

d’après la pièce d’Alexis Michalik
Rue de Sèvres – 2018 – 18 €

Edmond de Rostand : On ne peut pas monter Cyrano en 3 semaines.
La pièce n’est pas écrite !

Coquelin aîné : Molière a bien monté Tartuffe en 8 jours !

Edmond de Rostand écrit Cyrano de Bergerac soutenu par Coquelin aîné, directeur du théâtre de la Porte Saint Martin. Dans une ambiance enfiévrée et jubilatoire, nous plongeons dans le Paris de cette fin du XIXème siècle et les coulisses de cette pièce devenue un des grands classiques du répertoire français. Avec humour et un brin de tendresse moqueuse, Léonard Chemineau nous fait partager la vie d’Edmond Rostand, ses doutes, ses élans créateurs, sa vie d’homme et d’auteur.

Nous rencontrons Honoré, patron de café, dont il s’inspire pour écrire la tirade du nez,

Ah ! Non ! C’est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire…oh ! Dieu ! … bien des choses en somme…
En variant le ton, —par exemple, tenez :
Agressif : « moi, monsieur, si j’avais un tel nez,
Il faudrait sur le champ que je me l’amputasse ! »
Amical : « mais il doit tremper dans votre tasse :
Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! »
Descriptif : « c’est un roc ! … c’est un pic… c’est un cap !
Que dis-je, c’est un cap ? … c’est une péninsule ! »

sillonnons Paris et Issoudun en compagnie de Rostand et de son ami Léonidas Volny, à l’origine de la scène du balcon et de quelques sorties nocturnes. Au fil des pages, nous croisons le TOUT PARIS de l’époque : Coquelin, Sarah Bernardt, Maria Legault… et les parisiens qui peuplent ces nuits festives, légères et pétillantes.

EDMOND est l’histoire magistralement mise en scène et en dessin d’un chef d’œuvre en devenir.

Rythmé et plein d’énergie, cet album célèbre
la vie autant que les vers.

Au coeur de la forêt tropicale primaire

en compagnie de Francis Hallé
Mardi 13 novembre 2018 à 20h15
Lectures Vagabondes – Liffré – 35

 

J’ai passé ma vie en forêt, à regarder naître, vivre et mourir les arbres.
Parce ce que je ne les voyais pas pousser,
J’avais l’illusion qu’ils étaient immobiles.
Parce que je ne les entendais pas, j’avais l’impression
Qu’ils étaient silencieux.
Je les ai découverts si prodigieusement vivants !*

Carnet de dessin à la main, dans les sous-bois, au cœur de la canopée, Francis Hallé, botaniste, chercheur, professeur, étudie les forêts tropicales primaires depuis les années soixante. Il a tissé, au fil des missions, un dialogue intense avec les arbres. Avec ce regret aujourd’hui de constater l’ampleur de la déforestation qui a fait disparaître la plupart des forêts tropicales primaires dans le monde.

Dans le film Il était une forêt (Luc Jacquet/ Francis Hallé, 2012), Francis Hallé inverse le mouvement. Depuis une terre ravagée par les hommes, il nous raconte la création d’une forêt tropicale  primaire, sa faune, sa flore et l’extraordinaire interaction entre le végétal et l’animal qui fait sans cesse évoluer cet écosystème.

Francis Hallé n’a de cesse de défendre et de transmettre avec force et poésie la richesse de ce patrimoine de l’humanité. Voyage au cœur de ces milieux méconnus en compagnie de Francis Hallé, une immersion à poursuivre à travers ses essais et beaux-livres pour n’évoquer que :

La  condition  tropicale (Actes  Sud), 
Atlas  de  botanique  poétique (Arthaud,  2016),
50  ans  d’explorations  et  d’études  botaniques  en  forêt  tropicale (Museo Éditions, 2016)…

Avant la soirée à Lectures Vagabondes, Francis Hallé rencontre les élèves du collège Martin Luther King (Liffré – 35) et des élèves de lycée.

* P.15 in Il était une forêt (Actes Sud, 2012)

Information & réservation :
Lectures Vagabondes
28, avenue François Mitterrand 35340 Liffré – Tél. 02 99 68 59 32
Mél. lecturesvagabondes@orange.fr

écocide

Projection – rencontre
avec Marie-Monique Robin
Dimanche 11 novembre à 17h – L’Autre Rive
en partenariat avec le cinéma L’Arthus

En  présence de la réalisatrice, projection du documentaire Le Roundup face à ses juges (M2R  Films/  Arte  France, 2017) au cinéma Arthus suivie d’une rencontre avec Marie-Monique Robin à l’Autre Rive. Auteure et journaliste d’investigation, elle témoigne ici de l’action du Tribunal international Monsanto qui s’est déroulé à La Haye en 2016 et 2017.

L’objectif de ce tribunal : entendre les témoignages des victimes et experts, prouver la dangerosité du roundup pour notre écosystème et la santé de tous les vivants y compris l’être humain et démontrer ainsi la responsabilité de Monsanto. Face à l’inertie des politiques, témoins, victimes, experts, ou  simples citoyens ont su s’emparer de cette question, jusqu’à obtenir un avis  juridique qui pourrait infléchir le droit international : faire reconnaître le crime d’écocide afin de pouvoir poursuivre au pénal les dirigeants des firmes dont les activités à grande échelle menacent la sûreté de la planète.*

Ce  film  documentaire  est  accompagné  d’un  livre  éponyme  (La  Découverte,  2017).

Pour information complémentaire :
http://fr.monsantotribunal.org/
* https://www.m2rfilms.com/le-roundup-face-a-ses-juges

 

Information & réservation :
L’Autre Rive
Restidiou vraz, 29690 Berrien
Tél. 02 98 99 72 58
Mél.lautre-rive@hotmail.fr,
Blog : http://autrerive.hautetfort.com

Demain aux Bien-aimés

La maltraitance animale
Jeudi 8 novembre à 19h
aux Bien-aimés

en partenariat avec LU


Rencontre croisée avec Mauricio Garcia-Péreira, André-Joseph  et  Sandrine  Bouglione autour de l’exploitation et la maltraitance des animaux dans le milieu professionnel.  André-Joseph  Bouglione,  ancien  dompteur de tigres, fondateur et directeur d’éco-cirque rompt avec la tradition familiale en créant des spectacles sans animaux. Il défend avec Sandrine Bouglione un modèle de cirque écoresponsable. Leur  démarche  est  développée  dans  leur  ouvrage  :  Contre  l’exploitation  animale (Tchou Éditions,   2018). Lanceur   d’alerte,   Mauricio Garcia-Péreira s’est insurgé contre la violence infligée aux animaux dans les abattoirs. A l’époque, salarié des abattoirs de Limoges, il filme l’horreur afin de la dénoncer publiquement  et  de  générer  une  prise  de  conscience citoyenne. Auteur de Ma vie toute crue (Plon), il continue de témoigner et de combattre.

Ce débat s’inscrit dans un cycle organisé avec LU autour de la question animale.

Information & réservation :
Les Bien-aimés
2 rue de la Paix, 44000 Nantes – Tél.02 85 37 36 01
Mél.librairielesbienaimes@gmail.com – www.les-bien-aimes.fr