Comme une plume

le-ballon-d-achille-600x
Sarbacane – 2020 – 16,50 euros
Dès 4 ans

le-ballon-d-achille-600x

Achille est invité à l’anniversaire de Rosalie.
Il souhaite participer à la décoration du jardin
mais il peine à gonfler son ballon jaune.

Il gonfle les joues, bombe le torse et souffle, souffle, souffle de toutes ses forces mais…rien à faire : le ballon retombe comme un vers de terre !

Quand soudain, ce dernier devient énorme et emporte Achille dans les airs,
tout autour de la terre.
Mais comment rejoindre la fête ?

le-ballon-d-achille-8-9-1400x

Un album poétique, plein d’humour qui nous invite à
prendre de la hauteur,
arpenter le monde entier,
traverser les nuages
et offrir la légèreté en cadeau.

le-ballon-d-achille-32-33-1400x

Vrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr !

VIVE LA VIE !

et-pendant-ce-temps-la-au-japon-600x

Taï-Marc Le Thanh – Arnaud Boutin
Sarbacane – 2021 – 15,90 euros
Dès 6 ans

 Ne vous inquiétez pas,
je vais m’occuper de ce petit japonais

et-pendant-ce-temps-la-au-japon-6-7-web-1400x

Tout commence ce soir-là quand le père de Pierre rentre du travail accompagné par un jeune japonais qu’il déclare abandonné par sa mère. Pierre est ravi qui se précipite dans la cuisine pour régaler son jeune ami. Mais que mangent un jeune japonais, deux hommes en costume, un lama caractériel, un clown triste, une maman japonaise qui n’abandonne jamais ses enfants, un papa japonais qui n’abandonne jamais sa famille et les cinq charpentiers nains ? La famille se rallonge au fil des rencontres et des balades en fanfare. Un joyeux bazar que rien n’arrête, ni les voisins râleurs ni le brigadier amateur de flans…Comment arrêter le bonheur d’ailleurs ?

et-pendant-ce-temps-la-au-japon-14-15-web-1400x

Une histoire pleine de fantaisie mise en mouvement par un dessin coloré, joyeux et fourmillant de détails. Un récit pas si absurde qui révèle ce qui fait le sel de la vie :
être ensemble malgré nos différences pour partager les bons moments de la vie.

cuisine et-pendant-ce-temps-la-au-japon-8-9-web-1400x

Et pendant ce temps-là, au japon…

 

Toutes les possibilités de moi

iris-deux-fois-600xAnne-Laure Reboul – Naomi Reboul
Sarbacane – 2021 – 24 euros

Désolée si j’ai l’air de le prendre à la légère,
mais tu avoueras que ce que tu me racontes est un peu fou,
si on exclut la thèse du simple cauchemar.

Iris a deux vies :  celle qu’elle mène le jour, aimée et célébrée pour ses talents littéraires, celle qu’elle poursuit la nuit malgré elle. Chaque nuit, elle se trouve plongée dans ce destin glauque qui l’attendait si…Cette mise en abyme cauchemardesque lui révèle ce à quoi elle a échappé, cette réalité qui l’a finalement rattrapée, ce à quoi elle doit désormais se confronter : le sentiment d’irréalité, l’absence d’inspiration, le plagiat.
Mais, à qui ment-elle ? où est la vérité ? quelle est sa légitimité ?
Iris perd pied quand son alter ego nocturne trouve la force d’affronter ses démons, trouve un nouveau souffle et écrit ce qui semble être une pépite littéraire.

Usurpation d’identité ou révélation d’un moi jusque là ignoré ?

C’était ce roman que tu attendais. Je réalise maintenant pourquoi les autres ne t’ont pas satisfaite. A côté de celui-ci, ils paraissent inaboutis.

Un album graphique puissant qui pose la question de nos choix entre rêves et réalités,
entre mensonges et vérité.

Hommage littéraire et amical à Joseph Ponthus

Auteur talentueux, tendre, drôle,
généreux et courageux que l’on salue
sur un air de Barbara ou de Léo Ferré

Toutes nos pensées à sa femme, à sa mère, à tous ses proches

Merci pour cet A LA LIGNE
roman coup de cœur de tant de lectrices et de lecteurs

PONTHUS Joseph -c- Philippe Matsas_Opale_Editions La Table Ronde

Je suis l’usine elle est moi
elle est elle et je suis moi

Ponthus_A la ligne

Son premier roman paru en 2019 est une chronique en prose poétique du travail à la ligne,
un travail ponctué de chansons et de poèmes,
de coups de fatigue et de révoltes, d’horaires décalés et de solidarité.

écrire non pas le glauque de l’usine mais sa paradoxale beauté…
Puissent mes crevettes et mes poissons être mes pierres

.A LA LIGNE

J Joseph Ponthus – Gaëlle Pairel (FCLB) & Anne Le Bihan (L’écume…)
L’écume, île de Groix – 56 – 31 octobre 2019
Source : Le Télégramme du 3 novembre 2019

 

Désir de poésie

Thé, café et poésie
9ème édition

Printemps-poetes- emblême

1ère de couverture - Thé cafe poésie 2021

Découvrez notre programmation 2021 en UN CLIC
Thé café et poésie 2021 – Le désir et les coups de coeur des libraires – FCLB

Puis l’enfance poursuivit son chemin
libre et heureuse
défiant le bégaiement et la faim
l’absence cette grande muette
défiant le monde entier des choses

Louis-Philippe Dalembert, Cantique du balbutiement
éditions Bruno Doucey

Bienvenue à ces rencontres poétiques et musicales
en présence de 

Cathie Barreau, Cécile Coulon en duo avec Lisette Lombé, Louis-Philippe Dalembert,
Albane Gellé, 
Sébastien Joanniez accompagné par le clarinettiste Pierre Lassailly

Souad Labbize, Titi Robin, Sapho et Laurence Vilaine

Autour de leurs recueils et romans
coups de cœur de nos libraires 

 

 

Ce 23ème Printemps des poètes
est accompagné par deux anthologies

 

Avec Mona

Didier Lévy – Alice Méteignier

avec-mona-600x

Sarbacane – 2021 – 14,90€
Dès 3 ans

avec-mona-p8-9-1400x

Gaston, un crocodile exilé à Paris
loin des siens et loin du Nil
travaille comme plongeur

Pour seule amie, Mona
une immense plante carnivore
venue tout droit du Brésil
loin des siens, elle aussi, et si loin de l’Amazonie

avec-mona-p12-13-1400x

 

Gaston lui concocte des bons petits plats
mais Mona a perdu l’appétit

Une plante carnivore qui vit d’amour et d’eau fraîche
et qui se prend pour un chat, fallait que ça tombe sur moi

Un très bel album qui évoque l’amitié, l’exil, la perte et le chagrin puis le bonheur retrouvé grâce au courage de Gaston qui va affronter ses peurs pour sauver son amie. Pour accompagner le texte tendre et lumineux de Didier Lévy, les dessins colorés d’Alice Méteignier. Elle nous offre des cadrages inventifs, des spirales vertigineuses, des lignes sinusoïdales décoiffantes,
des perspectives pleines d’allant et d’horizons ouverts.

Qui aujourd’hui ne rêve pas d’échappées sur les bords du Nil ou de l’Amazone ?

avec-mona-600x

 

De lettres en fagots

La Géante
Laurence Vilaine

Zulma – 2020 – 17,50€

L’or fait courir le monde mais le monde se trompe de course

Noële nous conte une histoire d’amour dans laquelle s’entremêle de multiples destins forgés au pied de la Géante. Cette montagne généreuse et protectrice arpentée par la Tante, Noële, Rimbaud, Maxim et Carmen, les accueille et leur offre, nuit et jour, de dérouler leurs peines et leurs espérances.

Dans la pénombre, j’ai cherché des traces, des empreintes de pas, des branches cassées, elle était forcément toute proche, passée par là juste avant et maintenant sans doute quelque part à reprendre des forces,  parce que si la Géante ronchonne et ressasse comme une aïeule, elle veille sur les humains, elle pose des pierres pour qu’ils s’asseyent,
fait dépasser des falaises
pour leur faire des toits et se serrer les arbres pour barrer le vent,  elle creuse des grottes et forcément la femme qui monte s’abritait dans l’une d’elles,  à l’écart des sangliers,
peut-être sur un tapis de mousse, elle méritait bien ça.

Au fil des lettres et des fagots, Noële, femme engoncée dans ses blouses, corsetée par son enfance douloureuse, va se laisser saisir par l’amour et la tendresse. Peu à peu, elle va libérer son corps et son esprit des pesanteurs du passé.

Chacun leur tour, mes pouces ont pressé mes paumes, fort et longtemps dans le creux, puis mes doigts se sont massés les uns les autres, depuis la peau fendillée entre chacun, tout le long jusqu’aux ongles – aucune de mes mains jusque-là n’avait pensé ainsi à se serrer,
à ne faire qu’une en prenant soin de l’autre.

Laurence Vilaine nous offre un roman bouleversant porté par une écriture puissante et poétique, ancrée dans une nature omniprésente et superbement mise en scène. Un décor naturel où se croisent des trajectoires singulières à laquelle l’autrice nous attache par petites touches, délicatement.

UN ROMAN LUMINEUX

 

Nous aurons l’immense plaisir
d’accueillir Laurence Vilaine
le 23 avril à La Dame Blanche – Port-Louis
& le 24 avril à L’écume…- Île-de-Groix

dans le cadre de la 9ème édition de notre manifestation poétique
Thé, café et poésie 2021

 

carte FCLB 2020

 

Le matrimoine littéraire en Bretagne

Un corpus universel
à découvrir en lectures
de 1801 à nos jours

En ce début d’année 2021, quelques coups de cœur incontournables
issus du matrimoine littéraire en Bretagne.

De 1801 à nos jours, invitation à découvrir un corpus universel

 

Fanny Raoul
St Pol de Léon 1771 – Paris 1833

Née en Finistère, Fanny Raoul écrit en 1804 un essai très percutant Opinion d’une femme sur les femmes. Disponible sur le site Gallica (BNF), publié en 2011 par Geneviève Fraisse aux éditions du Passager clandestin, ce texte pense le sort des femmes dans une société française appelée à évoluer :

Il importe donc de changer le sort des femmes, et de les sortir du néant où l’opinion les replonge ; je dis même que la réforme d’un peuple doit commencer par elles, et que le législateur n’aura rien fait d’utile et de permanent, s’il ne les rend garants de la constitution nouvelle. 

Dans ses écrits, elle prône l’égalité civile et politique des individus, milite pour le droit à l’éducation et au travail des femmes, dénonce toutes les injustices qu’elles soient sexistes, racistes et sociales. Deux siècles plus tard, la pensée de Fanny Raoul est en écho avec l’actualité.

 

PCL-Opinion d'une femme-004b

 

Claire de Duras
Brest 1777 – Nice 1828

A l’instar de Fanny Raoul, Claire de Duras incarne cette lente ascension des femmes vers la scène littéraire. Elles écrivent mais n’assument pas le titre d’autrice car le « je » féminin est éminemment subversif. Femme de lettres, elle est aussi une aristocrate influente sous la Restauration. Elle accompagne notamment la carrière politique de Chateaubriand avec lequel elle lie amitié et nourrit une correspondance publiée en 2019 (Gallimard). Dans le recueil de nouvelles, Ourika. Édouard. Olivier ou le Secret (folio classique), Claire de Duras met en scène des personnages attachants, fragilisés et peu à peu marginalisés par leurs origines familiales ou sociales.

Son écriture classique porte des textes sensibles et des thèmes très contemporains comme le racisme, le déclassement social, l’identité masculine.

Hélas ! Je n’appartenais plus à personne ;
j’étais étrangère à la race humaine toute entière.

Ourika (Folio/Gallimard)

Marie Le Franc
Sarzeau 1879 – Saint-Germain-en-Laye 1969

Marie Le Franc s’immerge dans les paysages et donne à la nature une place centrale dans ses romans. À la fois omniprésente et invisible, elle accompagne les personnages dans leurs aventures initiatiques, sensibles et sensuelles. Prix Femina en 1927 pour son roman Grand Louis l’innocent (Liv’éditions), Marie Le Franc a vécu entre la Bretagne et le Canada et nous offre des romans captivants dont Hélier, fils des bois. Cette histoire se déploie au cœur des Laurentides, région de lacs dont un porte le nom de l’autrice. Une œuvre incontournable incarnée dans des décors somptueux et naturels.

Par-dessus l’épaule de Julienne, il ouvrit les yeux, il regarda la forêt.
Et la forêt pénétra son regard, se fondit en lui, l’épousa, le caressa, l’approuva,
puis se referma dessus comme une paupière. 

Hélier, fils des bois (PUQ)

Jeanne Nabert
Pont-Croix 1883 – Pont-Croix 1969

Jeanne Nabert-Néis ausculte avec précision les us et coutumes de ses contemporains. Dans son roman à la fois sombre et jubilatoire, Le cavalier de la mer (Coop breizh), elle met en scène un village breton à l’heure de la troisième république. Son écriture vive et ciselée campe des personnages en prise avec le poids des conventions et de la religion.

Mme Hélias se sentait sans défense contre les attaques des rouges et des blancs à la fois.
Si, pour les uns, elle gardait un relent d’eau bénite parce qu’elle allait à la messe,
elle était cependant, pour les autres, la directrice de l’école du diable qui avait chassé les sœurs du Saint-Esprit
.

Les Termagies

Ancrés en Bretagne, ses textes connaissent alors un grand succès littéraire.
Elle dépeint avec finesse et humour
son époque, ses fractures et dénonce le sort des femmes.

 

20210107_223155

Gaëlle Pairel, coordinatrice de la FCLB &
spécialiste du matrimoine littéraire en Bretagne de 1801 à nos jours.

Bonne année 2021

En 2021
Partageons nos coups de 
cœur

Coups de coeur 2020

L’Odyssée d’Hakim, Fabien Toulmé
Trois tomes passionnants qui nous racontent l’exil d’un homme syrien et de sa famille.

hakim

Continuer, Laurent Mauvignier
Un récit initiatique bouleversant, une histoire d’amour filial subtile et prenante.

Continuer

Une odeur de gingembre, Oswald Wynd
Un roman épistolaire envoûtant entre l’Ecosse, la Chine et le Japon.

A30905_Une_Odeur_de_gingembre.indd

Des vies à découvert, Barbara Kingsolver
Une histoire des Etats-unis entre le XIXème et le XXIème siècle
à travers le destin de deux familles réunies par une maison croulante.
Une saga captivante.

Des_vies_a_decouvert

Ce qu’il faut de nuit, Laurent Petitmangin
Remuant et bouleversant, ce premier roman, empreint d’humanité, nous emporte.

ce-qu-il-faut-de-nuit-9782358876797_0

A très bientôt
dans les cafés-librairies de Bretagne

carte FCLB 2020