Thé, café et poésie

Apéro-poétique avec Daniel Maximin

à L’Embellie
Samedi 10 octobre à 12h30

Le souffle poétique
en partenariat avec l’espace Cœur en scène (Rouans)

exe

Rencontres-lectures avec Daniel Maximin, romancier, essayiste, poète à l’occasion du spectacle jazz L’âge des forêts vierges* créé par la musicienne Élisabeth Paniez & inspiré des textes du poète extraits de son recueil L’invention des désirades et autres poèmes (éditions du Seuil).

La force poétique de Daniel Maximin naît en Guadeloupe, île nature puissante, île entre terre et mer, volcan entre air et feu. Quatre éléments, l’enfer et le paradis, l’isolement et cet écho fédérateur, source de toutes les inspirations, de toutes les imaginations. L’esprit des Caraïbes qui souffle d’île en île, féconde les écritures, fait jaillir l’ailleurs, irrigue une culture et une musique partagées.

Je suis trop humide pour sentir le roussi. Le feu me
passe en plein cœur mais je ne suis pas le feu.
Seulement une porteuse d’eaux et de flammes, en sources
et en chutes, sans lesquelles l’île ne pourrait pas respirer,

et serait prisonnière entre nuages et mangrove, entre
marais et marées, avec des talons de boues aux ailes
de ses feuillages. Les pierres précieuses fondent à
mon cou, mais ma bouche est fragile et je ne suis pas
l’enfer**

Autour de poèmes inédits, de ses recueils, de ses amitiés en poésie, venez partager l’univers singulier, humaniste et profond de Daniel Maximin.

Et pour l’avenir, réserve à tes lèvres un mot chaud un silence et un mot frais
Avec une harmonie d’odeurs de saveurs et couleurs tissées entre tes mains.***

Information & réservation :
L’Embellie
13 rue Jean Duplessis 44760 La Bernerie-en-Retz
Tél.02.40.82.48.04 – Mél.contact@embellie.orgwww.embellie.org

*Pour le spectacle L’âge des forêts vierges : information & réservation auprès de l’espace Cœur en Scène : rouans.fr. Cet événement est co-organisé la commune de Rouans, le Collectif Spectacle en Retz et l’association Musique et Danse en Loire-Atlantique.
**Extrait de Soufrière (in L’invention des désirades et autres poèmes, éditions du Seuil) mis en musique par Arthur H et Nicolas Repac dans le très bel album l‘or noir (naïve – 2012)
***Poème inédit de Daniel Maximin que nous remercions infiniment pour ce cadeau et la confiance qui l’accompagne.

Prenez le métro…

en compagnie de Maram al Masri
lors de deux rencontres-lectures

MaramAlMasri©Philippe-Barnoud

Le Temps qu’il fait – Mellionnec – 22
Mardi 6 octobre 2020 à 19h

Ulysse à l’Ouest
Mercredi 7 octobre 2020 à 20h

Avec ses deux nouveaux recueils La femme à sa fenêtre & Métropoémes (éditions Bruno Doucey). Maram al Masri nous offre des moments rares, authentiques où se côtoient les souffrances et les bonheurs d’une femme syrienne qui a choisi la liberté et a eu tous les courages.

J’étais en train de marcher, fatiguée
je regarde derrière moi :
je me vois en train de tirer
une montagne de tristesse avec ma main droite
une montagne d’espoir avec ma main gauche.*

Au fil de ses nombreux recueillent, sa poésie sensible et radicale, douce et révoltée, ciselée et métaphorique se déploie en arabe et en français.

Les gens passent sans regarder
Même ceux qui donnaient au début

Et moi je passe
La tête basse comme une rose fane

Triste comme un chien trahi
De voir ma belle Syrie défigurée
Et pourtant humaine

Les ruines des colonnes de Palmyre
S’effondrent

Jusque dans les couloirs
Du métro parisien.**

Bienvenue à ces deux soirées intenses avec une poète humaniste et engagée dont les textes seront lus en arabe par Maram al Masri et en français par Gaëlle Pairel.

Information & réservation :
Le Temps qu’il fait
12 Place de l’église 22110 Mellionnec
Tél.02 96 36 40 90 – Mél.contact@librairieletempsquilfait.org

Ulysse à l’Ouest
3 rue de la chanvrerie 35190 Bécherel
Tel.0614996618 – Mél.co.bidet@wanadoo.fr

*p.55 in La femme a sa fenêtre, Poés’histoires, éditions Bruno Doucey
**p.204 & 205, extrait du poème Denfert-Rochereau in l’anthologie Courage !, éditions Bruno Doucey

 

 

Une poésie vive et percutante

Rencontres-lectures
avec Cécile Coulon

autour de
noir volcan

Couverture noir volcan

Lectures Vagabondes – Liffré
Mercredi 30 septembre à 20h15

&
Les Bien-aimés – Nantes
Jeudi 1er octobre à 19h

noir volcan, le nouvel opus poétique (éditions Le Castor Astral) depuis la parution de son premier recueil Les ronces* en 2018. Ancrés dans le réel & le quotidien, traversés par les âges, bousculés par la vie, l’univers de Cécile Coulon s’assombrit et les vers grondent face au monde qui s’agite et à l’amour qui s’en va

Votre bonheur d’être ensemble m’a rouée de coups ;
je me cache derrière un paquet enveloppé de kraft brun qu’on
me tend,
à l’intérieur un chèque pour tous les moments
que j’ai passé loin de toi
pensant que tu étais assez solide pour ça,
que j’étais assez solide pour ça,
je me cache derrière ce paquet enveloppé de kraft brun,
à l’intérieur mon emploi du temps
pour les six prochains mois.**

écrits sur les routes, pétris de rencontres et de solitude, de très beaux textes sombres, explosifs, mélancoliques

Ce qui compte réellement quand on a perdu
ce qu’on pensait ne jamais perdre,
c’est la douceur.***

Ce qui compte lorsqu’on lit ce nouveau recueil, c’est la noire douceur qui s’en dégage, décale nos certitudes, nous ramène à l’essentiel. Ce qui compte c’est d’entendre la voix de Cécile Coulon et l’esprit poétique qui émerge partout dans le monde. Nous évoquerons avec Cécile Coulon cette nouvelle scène autour de laquelle elle a créé avec Alexandre Bord, au sein des éditions Iconoclaste, la collection IconoPOP ! 

Information & réservation :
Lectures Vagabondes
28 avenue François Mitterrand 35340 Liffré
Tél.02 99 68 59 32 – 
Mél.lecturesvagabondes@orange.fr

Les Bien-aimés
2 rue de la Paix 44000 Nantes. – Tél.02 85 37 36 01
l.librairielesbienaimes@gmail.comwww.les-bien-aimes.fr

*Prix Apollinaire 2019, Prix SGDL révélation de poésie.
**p.17 & 18, extrait de POUR VOUS DEUX in noir volcan, éditions Le Castor Astral, 2020
***p.142, extrait de LA DOUCEUR in noir volcan, éditions Le Castor Astral, 2020

 

TITI ROBIN en poésie

Vendredi 4 septembre à 20h – Le Bateau Livre – Pénestin
Samedi 5 septembre à 20h – La Dame Blanche – Port-Louis

Lecture musicale en compagnie de 

Portrait Titi Robin _ @Louis Vincent _ 3

Titi Robin, musicien nomade aux confluence des cultures gitanes, orientales et européennes,
auteur de textes poétiques dont certains sont réunis dans son recueil
Je t’ai bue sans sucre, mon amertume (éditions Riveneuve, 2019).

MEP_Couv-Titi

Accompagnée d’une guitare, d’un bouzouq, l’écriture sensuelle de Titi Robin se déploie ancrée dans le réel, les éléments, les douceurs et les douleurs du monde.

Je sens ton souffle
Sens-tu le mien
étoiles filantes
Sucre roux
Draps de coton
Lait cru*

Ses mots épurés évoquent avec puissance des instants simples troublants et émouvants. Une poésie qui donne envie de se poser et de partager entre

Pain
citron
pois cassés
**

Deux nouvelles escales bretonnes exceptionnelles en compagnie de Titi Robin, artiste voyageur qui a sillonné le monde au fil de ses nombreuses collaborations musicales et culturelles (Erik Marchand, Michaël Lonsdale,Faiz Ali Faiz…) et de ses vingt-et-un albums inspirés, envoûtants, délicats & généreux.

Information & réservation :
Le Bateau Livre
106 Haut Pénestin 56760 Pénestin
Tél.
02 23 10 00 86 – Mél.lebateaulivre-penestin@wanadoo.fr

La Dame Blanche
35 grande rue 56290 Port Louis
Tél.02 97 82 45 11

*P.31 in Je t’ai bue sans sucre, mon amertume, éditions Riveneuve, 2019
**P.41 in Je t’ai bue sans sucre, mon amertume, éditions Riveneuve, 2019

Poésie en duo

Rendez-vous à l’écume…
Vendredi 21 août 2020 à 18h

All-focus

pour une rencontre-lectures poétique
à deux voix en présence d’
Alexis Gloaguen & d’Yvon Le Men

autour de leurs œuvres respectives, de leurs regards poétiques sur le monde & ses îles.
Amis dans la vie – l’un repasse, l’autre cuisine – ils partagent ensemble des moments de vie

Au loin
la façade de Terre-Neuve

tout près
Alexis repasse

ici
je prépare le repas
en regardant par la fenêtre et entre les flocons

la façade de Terre-Neuve*

Nous désirions depuis longtemps croiser ces deux regards singuliers nourris d’enfances, de rencontres, de révoltes, d’humour et de liberté.

Parmi les silhouettes accoudées aux comptoirs du petit matin,
il en est une qui réinvente un monde.**

Des Rues de mercure (éditions Diabase) aux écrits de nature, tome 3 (éditions Maurice Nadeau) d’Alexis Gloaguen, de la trilogie poétique Les continents sont des radeaux perdus (éditions Bruno Doucey) Aux marches de Bretagne (éditions Dialogues) d’Yvon Le Men, nous vous invitons à arpenter les chemins de poésie de ces deux auteurs généreux, inspirés et inspirants. Une rencontre-lectures à deux voix pour – peut-être – réinventer un monde.

*Extrait de Saint Pierre sans Miquelon sous le nuage islandais (Poème stabilisé) in Un cri fendu en mille, les continents sont des radeaux perdus, 3, éditions Bruno Doucey.
**Voies libres , extrait publié dans l’anthologie 2019 : la beauté, éphéméride poétique pour chanter la vie, éditions Bruno Doucey.

Information & réservation :
L’écume…
3 place de l’Eglise 56590 Groix
Tél.02 97 56 42 67 – Mél. lecume-groix@orange.fr

Rendez-vous avec la petitegens

Au Bel Aujourd’hui
Samedi 18 juillet à 20h30
en présence d’Isabelle Pinçon

Lapetitegens est paru en 2019 et nous l’avons consacré comme l’un de nos grands coups de cœur dès sa parution (éditions Cheyne). Isabelle Pinçon nous offre un texte profond et jubilatoire qui met en scène Lapetitegens hissée sur ses guiboles, en fuite et en révolte, en cavale, toute à sa liberté.

Couv Lapetitegens - Isabelle Pinçon

Lapetitegens pique du nez après
la course folle, un propos narratif
sans queue ni tête, elle a failli mou-
rir, cela aurait pu ne pas aller plus
loin mais sans cesse elle échappe,
irréductible, incompressible, et quoi
encore ? même les écureuils s’ap-
prochent quand on tend une miette
de pain et si lapetitegens était un
dieun un ersatz de dieu ? Ou un
soleil ? Ou la lune dans un soleil ? Et
quoi encore ?*

Une poésie pleine d’énergie et de puissance, de délicatesse et de subtilité lue à voix haute par Isabelle Pinçon autour de Lapetitegens en métamorphose permanente. Un texte léger, profond et brillant à entendre au Bel Aujourd’hui. 

Information & réservation :
Librairie Le Bel Aujourd’hui
19 rue Ernest Renan 22 220 Tréguier
Tél.02 96 92 20 24
Mél. librairie@librairie-lba.com
librairie-lba.com

*p.34 in Lapetitegens, Isabelle Pinçon, Cheyne 2019

En poésie avec Alexis Gloaguen

Parmi les silhouettes accoudées aux comptoirs du petit matin,
il en est une qui réinvente un monde.*

Alexis Gloaguen a échangé avec ses lecteurs au cours de la rencontre lecture organisée par la Fédération des cafés-librairies de Bretagne

Vendredi 26 juin
Nous avons fêté la reprise de notre manifestation Thé, café et poésie en compagnie d’Alexis Gloaguen autour de lectures extraites de ses deux nouveaux opus

Rues de Mercure (Diabase) & Ecrits de nature, Atlantique Nord (Maurice Nadeau)

la rencontre nous a emportés dans son univers aussi sensible que puissant. Son écriture dense & impressionniste se nourrit du mouvement d’un poète à l’écoute de la ville comme de la nature.

cover_Nature_3_Nord

Au fil de ses lectures, nous avons sillonné les rues de New-York et Chicago, Vancouver et Tokyo, découvert le Labrador, ressenti les sensations, les émotions
& retrouvé le plaisir d’entendre la poésie résonner dans nos librairies.

Rues de mercure prem

Merci à Alexis Gloaguen
pour ses écrits, ses lectures et sa générosité

Merci à Romain et Tatiana
pour leur accueil

A la lettre Thé - Morlaix

A très bientôt pour
des rendez-vous poétiques à venir

carte FCLB

Isabelle Pinçon sera au Bel Aujourd’hui – Tréguier – 22
Samedi 18 juillet 2020 à 20h30

Lapetitegens pique du nez après
la course folle, un propos narratif
sans queue ni tête, elle a failli mou-
rir, cela aurait pu ne pas aller plus
loin mais sans cesse elle échappe,
irréductible, incompressible, et quoi
encore ? même les écureuils s’ap-
prochent quand on tend une miette
de pain et si lapetitegens était un
dieu un ersatz de dieu ? Ou un
soleil ? Ou la lune dans un soleil ? Et
quoi encore ?***

Titi Robin vous donne rendez vous
Vendredi 4 septembre à 20h au Bateau Livre – Pénestin – 56
Samedi 5 septembre à 20h à La Dame Blanche – Port-Louis – 56

Pain
citron
pois cassés**

Cécile Coulon vous retrouve 
Mercredi 30 septembre à 20h30 à Lectures Vagabondes – Liffré – 35
Jeudi 1er octobre à 19h aux Bien-aimés – Nantes – 44

Ce qui compte réellement quand on a perdu
ce qu’on pensait ne jamais perdre,
c’est la douceur.****

*Voies libres , extrait publié dans l’anthologie 2019 : la beauté, éphéméride poétique pour chanter la vie, éditions Bruno Doucey.
*
*P.41 in Je t’ai bue sans sucre, mon amertume, éditions Riveneuve, 2019
***
p.34 in Lapetitegens, Isabelle Pinçon, Cheyne 2019
****p.142, extrait de LA DOUCEUR in noir volcan, éditions Le Castor Astral, 2020

Crédit photo Alexis Gloaguen : Michel Querou – Le Télégramme

 

Rendez-vous poétique

L’Amérique du nord sur le vif
en présence d’Alexis Gloaguen

Vendredi 26 juin à 19h
A La Lettre Thé – Morlaix – 29 

 

 

Philosophe, poète, arpenteur de paysages urbains ou sauvages, Alexis Gloaguen sillonne les artères des grandes agglomérations urbaines des États-unis et d’ailleurs dans un nouvel opus : Rues de Mercure (Éditions Diabase). Cette traversée sensorielle et mentale dans les rues de New-York, Chicago et Vancouver notamment clôt la trilogie de l’auteur, inaugurée par les Veuves de verre et Digues de ciel sur les villes d’Amérique du Nord (Éditions Maurice Nadeau).
Chez ce même éditeur, Alexis Gloaguen publie le tome 3 de ses Écrits de nature, Atlantique Nord illustrés par Jean-Pierre Delapré et exclusivement consacrés à Saint-Pierre et Miquelon, à Terre-Neuve et au Labrador. Immergé dans ces terres austères et désertiques, il nous décrit la faune et la flore de ces immensités traversées de couleurs et de lumières. Il nous en restitue toute la dimension onirique.
Soirée-lectures autour de ces deux nouveaux textes en compagnie de cet écrivain-voyageur qui lie depuis toujours son écriture puissante et sensible aux lieux parcourus, survolés, toujours éprouvés.

Là où j’écris, c’est le vent qui s’adresse à moi, à ma respiration, à mes idées, le vent et la marche ; même si j’ai dû m’arrêter, m’abriter pour inscrire ces fissures du silence. Être homme, c’est tenter de comprendre, de sentir et de rendre compte.*

Information & réservation :
À La Lettre Thé 9 place de Viarmes 29600 Morlaix Tél. 02 56 45 54 06
Mél. alalettrethe@hotmail.fr Blog : http://alalettrethe.blogspot.fr
*p.95 in les Écrits de nature entre Écosse et Bretagne, Éditions Maurice Nadeau.

Alain Kervern & Haïkus

La rencontre avec Alain Kervern prévue demain au Chenal est reportée à une date ultérieure.
En attendant d’échanger de vive voix avec lui, nous vous invitons à découvrir son essai captivant
Haïkus & changement climatique, le regard des poètes japonais
(éditions Géorama) disponible au Chenal.

Au fond de la nuit
s’éteignent l’une après l’autre
les lucioles pour toujours

Cet essai est un appel poétique à mettre en œuvre un nouvel humanisme
attentionné à la fragilité et à l’impermanence du monde.

Ce samedi 14 mars à 16h
Le Chenal vous propose une leçon de courage
qui ne manque pas de poésie
Projection du film de Christophe de Ponfilly
Massoud l’Afghan**

v7ng9

Un film ancré dans le thème de la 22ème édition du Printemps des poètes dédiée au
COURAGE

Affiche Soulages***

https://www.printempsdespoetes.com/

Le Chenal reste ouvert ce week-end aux horaires habituels.

 

Information & réservation :
Le Chenal
13 rue du Port-Melon 29840 Porspoder
Tél.
02 98 89 54 36 – Mél.lechenal.melon@gmail.com
www.lechenal.fr

*Hosomi Ayako (1909 – 1997)
**(1998 – durée : 1h30)
***Crédit : Huile sur toile 202 x 143 cm, 30 novembre 1967.
Donation Pierre et Colette Soulages, musée Soulages, Rodez.
Photographie Vincent Cunillère © Adagp, Paris, 2019.

Les Haïkus et le changement climatique

Rencontre avec Alain Kervern
autour de son essai passionnant

Haïkus & changement climatique,
le regard des poètes japonais*

Samedi 14 mars 2020 à 16h
Le Chenal – Porspoder – 29

 

Depuis toujours, le mujokan – sentiment de l’imprévisibilité de toute chose – nourrit le rapport des japonais à la nature. Depuis toujours, les Haïkus se sont inspirés des saisons, des éléments, du temps pour dire le monde. Aujourd’hui comme hier, les poètes japonais se saisissent des changements liés à l’urgence climatique. Ainsi Hosomi Ayako :

Au fond de la nuit
s’éteignent l’une après l’autre
les lucioles pour toujours

Leurs haïkus contribuent à révéler la menace qui pèse sur une nature si emblématique de la beauté du Japon. Comme pour ces cerisiers évoqués ici par Motomiya Tetsuro :

Tant de produits chimiques
se dissolvent en nous
vaporeux nuages de cerisiers en fleurs

Venez célébrer le printemps et partagez cet appel poétique à mettre en œuvre un nouvel humanisme attentionné à la fragilité et à l’impermanence du monde en compagnie d’Alain Kervern.

Information & réservation :
Le Chenal
13 rue du Port-Melon 29840 Porspoder
Tél.
02 98 89 54 36 – Mél.lechenal.melon@gmail.com
www.lechenal.fr
*éditions Géorama