Archive: Fév 2018

apulée en rencontre

apulée
revue de littérature et de réflexion

Zulma – Paris – 28 €

Moi-même, je sais le plus grand gré à l’âne
que je fus de m’avoir fait passer par des
tribulations variées et rendu, sinon pleinement
sage, du moins plus riche de savoir.
Apulée, l’Âne d’or ou les Métamorphoses

Poète et philosophe né en Numidie (l’actuelle Algérie), de 125 – 170, Apulée est le nom donné à cette nouvelle revue consacrée aux littératures du monde et aux artistes : plasticiens, peintres et photographes. Née en 2016, elle se veut attentive aux œuvres vives du Maghreb et de la Méditérranée, de l’Afrique et au-delà, laissant une place entière à la fiction, aux débats de pensée, à la poésie, au croisement des langues et à la traduction, aux voix nouvelles, lointaines ou proches, aux voix du monde…

Le numéro inaugural s’intéressait aux Galaxies identitaires, le 2ème opus créait le débat autour du thème De l’imaginaire et des pouvoirs et la nouvelle parution propose textes et réflexions autour de la guerre et la paix.

La Fédération des Cafés-librairies de Bretagne (FCLB) et Le Chenal
ont le grand plaisir d’accueillir
Hubert Haddad & Yahia Belaskri
autour de la revue apulée & de leurs oeuvres
dans le cadre de la 6ème édition de Thé, café et poésie
manifestation poétique de la FCLB

2018 – programme Thé, Café et poésie

Samedi 3 mars 2018 à 16h 30
Le Chenal – Porspoder – 29
en compagnie de
Hubert Haddad et Yahia Belaskri

Information & réservation
Le Chenal –
13 Rue du Port-Melon 29840 Porspoder
Tél. 02 98 89 54 36 – Mél. lechenal.melon@gmail.com – www.lechenal.fr

le combat et la tolérance

ABD AL-KADER
Yahia Belaskri

Magellan & Cie – Paris – 2017 – 19,50 €

Ne demandez jamais l’origine d’un homme ; interrogez plutôt sa vie, ses actes, son courage, ses qualités, et vous saurez ce qu’il est.
Si l’eau puisée dans une rivière est saine, agréable et douce,
c’est qu’elle vient d’une source pure.

ABD EL-KADER

Homme de foi et de convictions, ABD-EL KADER (1807 – 1883) incarne « le précurseur du mouvement de résistance algérien et le père fondateur de l’Algérie politique ». Né en 1807 à El Guetna, Abd el-Kader, fils de Muhyi ed-Dîne, est issu d’une longue lignée qui le rattache au prophète de l’Islam. Après un premier voyage à la Mecque en compagnie de son père, ce dernier « fait un songe selon lequel son fils aurait un grand destin ». Face à l’appétit colonial de la France, Abd el-Kader devient, très jeune, le chef de file de la résistance et pose les bases de l’unité algérienne. Les attaques violentes des français l’obligent à rendre les armes après quinze années de lutte et à renoncer pour toujours à l’Algérie. Injustement fait prisonnier en France, il est libéré en 1952 par Louis-Napoléon Bonaparte qui lui permet de s’installer à Damas en 1855. Croyant, cultivé, accueillant,  Abd el-Kader est reconnu comme un des grands humanistes du XIXème siècle.

Qui suis-je si je ne suis pas toi ?
Qui es-tu, si tu n’étais pas moi ?

Yahia Belaskri est empreint de cet esprit de rencontre entre l’Orient et l’Occident qu’il décline ici en nous offrant un portrait passionnant d’Abd el-Kader. « Sa croyance généreuse, ouverte, universelle » irrigue son parcours entre combat et tolérance. Homme droit et juste, Abd el-Kader a toujours défendu « l’homme en parlant bien avant tout le monde de
huquq al insanya, les droits de l’humanité
« .

Gaëlle Pairel, coordinatrice de la FCLB

Un temps suspendue…

Casting sauvage
Hubert Haddad

 

Zulma – Paris – 2018 – 16,50 €

 

Damya n’a pas oublié sa voix rieuse un peu grave ni la couleur cendrée de ses yeux.  Mais comment s’appelait-il ? Elle ne se souvient pas. Une blessure s’étire à l’endroit de son nom.

Damya est une funambule qui se maintient sur une corde raidie par les blessures, la mort et la perte d’une promesse d’amour fauchée en plein Paris ce 13 novembre 2015. Son genou opéré l’empêche désormais de danser alors elle sillonne la capitale à la recherche de figurants dont la maigreur doit rappeler celle des survivants des camps. Son empathie pour les autres lui fait rencontrer des âmes perdues comme elle dans le tourbillon de vies désormais suspendues. Cette traversée de Paris offre à Damya de retrouver l’élan de vivre.

Courons à l’onde en rejaillir vivant !

Dans ce ballet de corps désarticulés qui se croisent dans un Paris figé par la douleur, l’ambiance de ce superbe roman est empreinte de cette poésie nostalgique qui émane des enfants du paradis. Paris, personnage central de cette histoire chorale, se met en mouvement en même temps que Damya la sillonne. Au fils de ses pas, la jeune femme se réapproprie la ville et tisse la trame de sa vie réinventée. Dans ce Casting sauvage rédempteur, Hubert Haddad rend ici un hommage renversant aux rescapés de la vie – ceux d’hier et d’aujourd’hui – tout en nous offrant à lire un roman plein d’humanité et de légèreté retrouvée.

J’ai tendu des cordes de clocher à clocher ;
des guirlandes de fenêtre à fenêtre ;
des chaînes d’or d’étoile à étoile, et je danse.

Arthur Rimbaud – Illuminations

Gaëlle Pairel, coordinatrice de la FCLB

Moi et mon camion

Caroline fontaine-riquier

Moi1

sarbacane – Coll. mon premier livre à moi – 2018 – 10,90 €
dès 6 mois

moi, j’aime mon camion…
…même mon doudou, 
il aime mon camion !

moi-et-mon-camion_10-11

Après son chat, moi joue avec son camion : il le tracte, monte dessus, le remplit de jouets et couche son doudou dedans. Autour des notions du « moi » et du « je », de l’autonomie & de l’espace, ce livre invite le tout-petit à entrer dans son monde. Celui du je »u » qui lui permet d’expérimenter, d’inventer, de détourner, de se projeter, de grandir…

Ambiance vintage pour cet album tout léger qui aborde avec rythme, grâce et justesse
l’univers de la petite enfance.

Gaëlle Pairel, coordinatrice de la FCLB

BRRR !

Frileux
l’ours qui n’aimait pas L’HIVER
Séverine Vidal – Marc Majewski

couv-Frileux-620x644

Sarbacane – 2018 – 13,90 €
Dès 3 ans

Frileux déteste l’hiver, le froid qui pique et le vent glacé.
Depuis qu’il est tout petit, Frileux préfère l’été.

En attendant le retour de l’été, des journées à la plage, des glaces à déguster, l’ours blanc Frileux choisit d’hiverner dans son lit malgré « les parties de pêche endiablées, la chasse en forêt…les fêtes sous la lune… » proposées par Ness. Ce dernier trouve l’hiver trop long sans son meilleur ami et se décide à le réveiller une bonne fois pour toute. Son imagination crée, cette fois-ci, l’illusion parfaite prompte à faire émerger Frileux de sa couette.

Frileux_p18-19

Une histoire douce comme un flocon & lumineuse comme l’amitié. Le dessin inventif de Marc Majewski, à la fois épuré et coloré, propose de magnifiques illustrations pleines de lumière et de poésie à cette histoire tendre et joyeuse de Séverine Vidal. Un bel album qui nous tient chaud.

Gaëlle Pairel, coordinatrice de la FCLB

Vive le printemps !

Thé, café & poésie 2018
6ème édition

 

Couv.Printemps poetes 2018

Voici venu le temps de la poésie dès le 2 mars dans les Cafés-librairies de Bretagne

2018 – programme Thé, Café et poésie

Couv.Printemps poetes 2018

en compagnie de

Salah Al Hamdani, Maram Al Masri, Yahia Belaskri, Marie Cosnay, Gaston Couté interprété par Dany Fournier et Philippe Languille, Amandine Dhée, Bruno Doucey, Hubert Haddad,
Isabelle Lagny, Brigitte Mouchel &  Insa Sané

en partenariat avec la Maison de la poésie de Rennes et Région Bretagne 
Logo Maison de la poésie

 Le collège Pierre Brossolette à Bruz (35), le lycée du pays de Retz à Pornic (44)
& le lycée Notre Dame du Kreisker à Saint-Pol-de Léon (29)

Une programmation pleine d’ARDEUR
Thème national de la vingtième édition du Printemps des poètes

AFFICHE-L-ARDEUR-PDP-LOGO-final(1)

Retrouvez l’Ardeur dans  l’anthologie 2018 publiée aux éditions Bruno Doucey

Bruno Doucey - Couv.L'ardeur

& dans les Cafés-librairies de Bretagne du 2 mars au 14 avril 2018
2018 – programme Thé, Café et poésie

A très bientôt,

Les libraires de la Fédération des Cafés-librairies de Bretagne

Manif anti-amoureux !

Les Amoureux sont trop bêtes !!!
Davide Cali – Roland Garrigue

couv-Amoureux-trop-bêtes-620x501
Sarbacane – 2018 – de 7 à 77 ans – 13,90 €

Les-amoureux-sont-trop-bêtes_p6-7

Ils finissent même les phrases l’un de l’autre.
ça, c’est carrément pénible !

Un jeune garçon se promène dans un parc et déverse sa colère sur tous les amoureux qui dégoulinent d’amour, BEURK ! Les anciens, les grands, les adultes – filles & garçons – les chats, les oiseaux, les papillons et même les vers de terre s’enlacent & convolent. Embrassades, roucoulades, rigolades…Ils envahissent l’espace, se regardent dans le blanc des yeux, se tatouent la peau, se déchirent le cœur et échangent continuellement des bisous évidemment BAVEUX. Alors, ras-le-bol des amoureux et de l’amour jusqu’à ce qu’il surgisse au détour d’une allée…de fleurs ! Comment lui résister ?

Ils écrivent des poèmes…Ils chantent des chansons d’amour

Un album décalé pour célébrer la Saint-Valentin et parler de sentiments avec les plus jeunes ! Car cette balade en terres amoureuses drôle et tonique prend le contre-pied du discours habituel. C’est que dans la cour d’école, on n’exhibe pas ses penchants devant le premier venu. Les jeunes lecteurs et lectrices seront donc ravis de suivre leur copain râleur dans cette manif et de se moquer de tous ces amoureux dessinés avec une tendresse moqueuse et une inventivité réjouissante. Attardez-vous sur chaque page qui fourmille de détails comme cette main qui jaillit pour se saisir d’une pomme, les messages des tatouages à lire absolument – Je te kifferai for ever & plein de petites scènes croquées avec soin… Une galerie de portraits joyeuse et pleine d'(hu)amour.

Pour les plus grands, n’hésitez pas à découvrir Les recettes de l’amour fou – menu très décalé – à l’attention des adultes (éditions Sarbacane).

Les recttes