Actualité

Temps suspendu…

Quatre lectures sonores
drôles et inspirantes
en compagnie de

Sébastien Joanniezauteur et comédien
accompagné par
Pierre Lassailly, clarinettiste

Un duo talentueux réuni
autour de deux pièces de Sébastien Joanniez

J’aime pas ma soeur – Rouergue
Chouf – Espace 34

Du vendredi 2 avril au dimanche 4 avril
au collège Saint-Joseph de Bruz
à La Cabane à Lire puis à La Dame Blanche

J’aime pas ma soeur 

Tour à tour, la petite et la grande sœur expriment tout le mal qu’elles pensent l’une de l’autre ; monologues à la langue bien pendue d’où émergent avec drôlerie, la colère, les disputes, les caprices, les ras-le-bol de la famille. Mails il y a aussi les châteaux de sable et l’entraide…Au bout d’un cornet de glace, l’amour sororal se profile.

Je sais que c’est mal.
J’essaye de l’aimer ma petite sœur.
Mais c’est plus fort que moi.
J’arrive pas à m’empêcher de la détester.
Mais je l’aime aussi des fois.
Quand je la vois pas.
Quand elle est partie en vacances.
Quand elle est allée chez une copine.
Là je l’aime.
Mais sinon je la déteste de tout mon cœur

Texte drôle et universel
qui a conquis les élèves du collège Saint-Joseph à Bruz ce vendredi 2 avril

OF Sébastien et Pierre

Et le public de La Cabane à Lire – Bruz
conquis par ce duo complice

Puis place à Chouf
Lecture-sonore proposée par le duo à La Dame Blanche – Port-Louis
Samedi et dimanche après-midi
SOUS LE SOLEIL EXACTEMENT

CHOUF, autre couple passionnel mis en mots, en voix et en musique par ce duo d’artistes. Cette trilogie théâtrale REMARQUABLE consacre la parole de celles et ceux qui sont en lien avec l’Algérie. Au fil des souvenirs et des silences, de ces échanges réels et imaginaires, se tisse une histoire plurielle et contemporaine de ce pays méditerranéen. Dans toute sa diversité, sa complexité, ses fractures nées de la guerre, de la torture, de l’exil. Avec pudeur, subtilité et humour, Chouf* évoque la vie d’aujourd’hui tiraillée entre deux rives, les espoirs d’une vie enfin réconciliée.

l’Algérie
elle me manque un peu
pas trop
des fois
beaucoup
je sais pas
elle me manque partout.

Sens et sensibilité en compagnie
de Sébastien Joanniez et Pierre Lassailly
autour de textes profonds et légers, drôles et émouvants.

Thé, café et poésie - les livres de Sébastien Joanniez

Duo tendre, drôle & poétique

Sébastien Joanniez, auteur, comédien
en duo avec
le clarinettiste Pierre Lassailly

Vendredi 2 avril à 14h – Collège Saint-Joseph – Bruz – 35
Lecture musicale de  J’aime pas ma sœur (rouergue)

Samedi 3 avril à 11h -La Cabane à Lire – Bruz – 35
Lecture musicale de  J’aime pas ma sœur (rouergue)

Couv J-aime pas ma petite soeur

Samedi 3 avril à 16h – La Dame Blanche – Port-Louis – 56
Lecture musicale de Chouf (Espaces 34)

Chouf_Couv_HD

On dirait rien longtemps
(puis tout à coup tout)

Sébastien Joanniez nous emporte avec force dans son univers plein de sens, de sensibilité et d’humour. En compagnie du clarinettiste Pierre Lassailly, l’auteur nous propose une lecture musicale de ce texte jubilatoire et universel : J’aime pas ma sœur*. Tour à tour, la petite et la grande sœur expriment tout le mal qu’elles pensent l’une de l’autre ; monologues à la langue bien pendue d’où émergent avec drôlerie, la colère, les disputes, les caprices, les ras-le-bol de la famille. Mails il y a aussi les châteaux de sable et l’entraide et,au bout d’un cornet de glace, l’amour sororal.

Je sais que c’est mal.
J’essaye de l’aimer ma petite sœur.
Mais c’est plus fort que moi.
J’arrive pas à m’empêcher de la détester.
Mais je l’aime aussi des fois.
Quand je la vois pas.
Quand elle est partie en vacances.
Quand elle est allée chez une copine.
Là je l’aime.
Mais sinon je la déteste de tout mon cœur

Autre couple passionnel mis en mots, en voix et en musique par ce duo d’artistes, CHOUF, trilogie théâtrale consacrée à la parole de celles et ceux qui sont en lien avec l’Algérie. Au fil des souvenirs et des silences, de ces échanges réels et imaginaires, se tisse une histoire plurielle et contemporaine de ce pays méditerranéen. Dans toute sa diversité, sa complexité, ses fractures nées de la guerre, de la torture, de l’exil. Avec pudeur, subtilité et humour, Chouf* évoque la vie d’aujourd’hui tiraillée entre deux rives, les espoirs d’une vie enfin réconciliée.

l’Algérie
elle me manque un peu
pas trop
des fois
beaucoup
je sais pas
elle me manque partout

Information & réservation OBLIGATOIRE :
La Cabane à Lire
16 Place Marcel Pagnol, 35170 Bruz
Tél.02 23 50 35 85
contact@lacabanealire.fr – www.lacabanealire.fr

La Dame Blanche
35 Grande rue, 56290 Port Louis
Tél.02 97 82 45 11

Rendez-vous poétique

Aux Bien-aimés
en présence de Cathie Barreau

Samedi 27 mars 2021 à 11h

Aux lisières des corps

couvNATALIA

Rencontre-lectures avec Cathie Barreau à l’occasion de la parution de
lettre de natalia gontcharova à alexandre pouchkine,
roman superbement illustré par les dessins à l’aquarelle de Patricia Cartereau.

Cette lettre de Natalia est une adresse puissante faite à son mari pour lui confier tout ce qu’il n’a pas su voir ni partager, tout ce qu’il ignore du désir féminin, de la découverte de l’autre, de ce dialogue à tisser entre les âmes et les corps. Nous sommes un soir d’hiver à l’heure où Pouchkine agonise et sa femme lui écrit leur rendez-vous manqué.

Tu t’es fourvoyé en pensant le sexe du mauvais côté : celui de l’homme. Pourquoi n’as-tu pas laissé le poète que tu étais partir à la recherche de la femme
qui apparaissait parfois dans ton miroir ?

Rythmée par les bruissements nocturnes et les gémissements du poète mourant, cette confession vibrante, émouvante, sensuelle évoque cette d’invisible qui nous lie :

Tu faisais fausse route pour percer le secret : la main doit souvent s’éloigner de la peau pour que la caresse soit voluptueuse. C’est le désir au creux de l’émotion qui fait le plaisir:
le mouvement à peine esquissé.

Il est aussi un manifeste contre l’arrogance des puissants qui se joue des humanités massacrées, contre ce qui éloigne les hommes, cet homme, de la fraternité.

Matinée poétique en présence de Cathie Barreau autour de ce très beau texte qui donne la parole à une femme qui se veut libre et offre à l’être aimé la possibilité de la rejoindre.

rose-oct_18

Information & réservation :
Les Bien-aimés
2 rue de la Paix, 44000 Nantes. – Tél.02 85 37 36 01
librairielesbienaimes@gmail.comwww.les-bien-aimes.fr

Copyright Photo Cathie Barreau – CharlineMO
Copyright Aquarelle : Patricia Cartereau

L’esprit PUNK

Analphabète

editions-metailie.com-analphabete-analphabete-hd-1-300x460

Métailié – 2021 – 18 euros

 

A la mort de son père, Jimmy cherche sa mère qui l’a abandonné alors qu’il avait 1 an. Mais, il n’est pas le seul à rechercher celle qui s’avère être une criminelle poursuivie par Julie Jones, inspectrice jeune et charpentée. Mary Peace s’avère très difficile à repérer parce qu’elle n’existe pas. Officiellement du moins faute d’avoir été déclarée à la naissance. Une invisibilité qu’elle a appris à perfectionner en faisant table rase de son passé, en trucidant ses victimes, en changeant d’identité en permanence, en filant à l’anglaise après chaque escroquerie.

Aucun registre ne mentionnait une Mary Peace née en 1977, 1978 ou 1979. Nulle part. York, le Yorshire du Nord, le Yorshire de l’Ouest. Ils essayèrent le Fife, Edimbourg, Glasgow. Rien. 

Entre Ecosse et Pays-de-Galles, Jimmy prend la route en compagnie de Kinga à la recherche de cette femme insaisissable.

Il vaut mieux brûler ce qu’on ne veut pas laisser derrière soi.

Dans un climat social délétère, l’histoire de Mary, de Jimmy s’illumine peu à peu. Grâce à l’humour de Mick Kitson, son empathie pour ses personnages, ce roman noir s’avère plein d’humanité et d’espoir retrouvé.

Road-movie entre sex, drugs, soul and rock’n roll…

Déflagration

L’ami

LAmi

Sabine Wespieser – 2021 – 21 euros

-C’est nos voisins ? Parce que c’est nos amis, on se connaît depuis un bout de temps…
J’ai presque envie de rajouter l’histoire de la fuite sur le toit, la grande échelle que je ne peux pas porter seul. Sa stupeur m’arrête net.
-Vos amis ?

Thierry et Elisabeth habitent un lieu-dit avec pour seuls voisins : Guy et Chantal. Guy et Thierry sont devenus très proches, partageant notamment leur goût du bricolage et leur fascination mutuelle pours les insectes qu’ils aiment observer, couchés l’un à côté de l’autre. Alors, quand Guy se révèle être un criminel odieux, la vie de Thierry se dissout malgré ses tentatives désespérées pour se raccrocher à Elisabeth qui ne supporte plus leur maison, à sa vie à jamais bouleversée, à ce fils trop lointain, à ce monstre qui était son seul ami.

Y’a-t-il eu un moment dans votre vie où la présence de quelqu’un
vous a terriblement manqué ?

L’ami est une histoire d’absence-s-, à soi, aux autres. Emporté par le scandale qui l’éclabousse, Thierry va devoir cesser de fuir, affronter son passé qu’il n’a jamais su transmettre, apprendre à parler. Il va alors arpenter les chemins de son enfance pour renouer avec son présent. Au-delà du choc du fait-divers, L’ami est un roman lumineux qui nous happe et nous lie à cet homme appelé à se réinventer si il ne veut pas tout perdre. Tiffany Tavernier accompagne avec puissance ce monologue intérieur, cette errance, ces tâtonnements; au fil des pages, des liens qu’il retisse, l’écriture se délie, se déploie et incarne avec force ce retour à la vie.

Tu es si loin, Guy, désormais.
Depuis que mes larmes ont jailli, ta nuit n’est plus la mienne.

PACHINKO

Une fresque poignante
pleine de vie et d’humanité

9782368125250

Charleston – 2021 – 23,90 euros

Un hiver, alors que Sunja avait treize ans, Hoonie succomba à la tuberculose. A son enterrement, Yangjin et sa fille étaient inconsolables. Le lendemain matin, la jeune veuve se leva de sa paillasse et se remit au travail.

Sunja, jeune coréenne naïve, tombe amoureuse d’Hansu qui lui donne un enfant sans pouvoir l’épouser. Il veut l’entretenir comme une concubine mais Sunja préfère épouser Isak qui accepte d’être le père de Noa. Ensemble en 1932, ils partent au Japon, terre hostile aux coréens méprisés, ostracisés, victimes de racisme et de persécution.

Personne n’accepte de louer à des Coréens. Tu verras, au sein de la paroisse, comment on vit ici. C’est inimaginable : des dizaines de personnes qui s’entassent dans une pièce faite pour deux, des hommes et des familles qui se relaient pour dormir. Des porcs et des poulets à l’intérieur. Pas d’eau courante. Pas de chauffage.

Grâce à la solidarité des siens, l’amitié qu’elle noue avec sa belle-sœur Kyunghee, Sunja affronte avec courage cette nouvelle vie et tente de construire des jours meilleurs pour Noa et Muzasu, son deuxième fils.

9782368125250

 

A travers le destin de Sunja, Min Jin Lee nous plonge dans l’histoire contemporaine de la Corée et de son peuple malmené par la misère, les guerres puis la séparation de l’île en deux camps opposés.

Noa, je suis tellement désolée. Ton père m’a emmenée au Japon, et ensuite, tu sais bien qu’on n’a pas pu partir à cause de la guerre ici, puis de la guerre là-bas. Il n’y avait pas de vie qui nous attendait au pays, désormais il est trop tard. Même pour moi.

Avec pudeur et distance, l’autrice tisse une fresque bouleversante qui met en scène des personnages touchants et pleins d’humanité. Plusieurs générations se succèdent, marquées par l’exil, l’éloignement, la perte d’identité ; portées par l’amour, la solidarité, le désir d’échapper à la fatalité.

PACHINKO ou le mouvement de la vie

 

Bienvenue en poésie

Thé, café et poésie 2021
Désir & coups de cœur des libraires

 

Je sens ton souffle
Sens-tu le mien
étoiles filantes
Sucre roux
Draps de coton
Lait cru

Titi Robin, Je t’ai bue sans sucre mon amertume, Riveneuve

 

1ère de couverture - Thé cafe poésie 2021

La 9ème édition de notre manifestation poétique
est bousculée par la crise sanitaire et se réorganise au fil des jours

 

Le samedi 27 mars à 11h – Les Bien-Aimés – Nantes
Aux lisières des corps

Rencontre poétique avec Cathie Barreau à l’occasion de la parution de
lettre de natalia gontcharova à alexandre pouchkine
une adresse puissante de Natalia faite à son mari mourant. Un monologue vibrant et sensuel superbement illustré par les dessins à l’aquarelle de Patricia Cartereau

rose-oct_18

Les 2, 3, 4 et 5 avril 2021 – La Cabane à Lire – La Dame Blanche – Le Tagarin
quatre rendez-vous avec Sébastien Joanniez et Pierre Lassailly

trop tard c’est bientôt

Sébastien Joanniez nous emporte avec force dans son univers plein de sens, de sensibilité et d’humour. En compagnie du clarinettiste Pierre Lassailly, l’auteur nous propose quatre lectures musicales autour de deux de ses textes. J’aime pas ma petite soeur, roman tendre et jubilatoire qui se prête à la lecture à voix haute ;  CHOUF, trilogie théâtrale consacrée à la parole de celles et ceux qui sont en lien avec l’Algérie. Au fil des souvenirs et des silences, de ces échanges réels et imaginaires, se tisse une histoire plurielle et contemporaine de ce pays méditerranéen.

Samedi 3 avril à 11h – J’aime pas ma soeur (Rouergue) – La Cabane à Lire – Bruz – 35
Samedi 3 avril à 16h – CHOUF (Espace 34) -La Dame Blanche – Port-Louis- 56
Dimanche 4 avril à 16h – CHOUF – Tagarin -Binic-étables – 22
Lundi 5 avril à 16h –  J’aime pas ma soeur – Tagarin – Binic-étables – 22
l’Algérie
elle me manque un peu
pas trop
des fois
beaucoup
je sais pas
elle me manque partout
Chouf_Couv_HD

Les 24, 25, 26 mars – report 
Rencontres-lectures avec Lisette Lombé & Cécile Coulon

Et c’est le même système qui te demande d’être violée sans
faire de vagues, le même système qui te demande de te
serrer la ceinture sans faire tout un ramdam autour de ta
précarité, le même système qui te demande de gerber, de
vieillir, de crever sans salir la moquette, le même système
qui te débaptise un tunnel Léopold II par-ci et rebaptise
une place Lumumba par-là pour que tu fermes un peu
ta gueule

Brûler Brûler BrûlerLisette Lombé

Printemps-poetes- emblême

Le 27 mars
report de la lecture musicale avec Titi Robin 

 

Le Printemps des poètes
fête sa 23ème édition 
sur le thème du Désir

Printemps-poetes- emblême

Une manifestation nationale accompagnée 
par deux anthologies

VIVE LA VIE !

et-pendant-ce-temps-la-au-japon-600x

Taï-Marc Le Thanh – Arnaud Boutin
Sarbacane – 2021 – 15,90 euros
Dès 6 ans

 Ne vous inquiétez pas,
je vais m’occuper de ce petit japonais

et-pendant-ce-temps-la-au-japon-6-7-web-1400x

Tout commence ce soir-là quand le père de Pierre rentre du travail accompagné par un jeune japonais qu’il déclare abandonné par sa mère. Pierre est ravi qui se précipite dans la cuisine pour régaler son jeune ami. Mais que mangent un jeune japonais, deux hommes en costume, un lama caractériel, un clown triste, une maman japonaise qui n’abandonne jamais ses enfants, un papa japonais qui n’abandonne jamais sa famille et les cinq charpentiers nains ? La famille se rallonge au fil des rencontres et des balades en fanfare. Un joyeux bazar que rien n’arrête, ni les voisins râleurs ni le brigadier amateur de flans…Comment arrêter le bonheur d’ailleurs ?

et-pendant-ce-temps-la-au-japon-14-15-web-1400x

Une histoire pleine de fantaisie mise en mouvement par un dessin coloré, joyeux et fourmillant de détails. Un récit pas si absurde qui révèle ce qui fait le sel de la vie :
être ensemble malgré nos différences pour partager les bons moments de la vie.

cuisine et-pendant-ce-temps-la-au-japon-8-9-web-1400x

Et pendant ce temps-là, au japon…

 

Toutes les possibilités de moi

iris-deux-fois-600xAnne-Laure Reboul – Naomi Reboul
Sarbacane – 2021 – 24 euros

Désolée si j’ai l’air de le prendre à la légère,
mais tu avoueras que ce que tu me racontes est un peu fou,
si on exclut la thèse du simple cauchemar.

Iris a deux vies :  celle qu’elle mène le jour, aimée et célébrée pour ses talents littéraires, celle qu’elle poursuit la nuit malgré elle. Chaque nuit, elle se trouve plongée dans ce destin glauque qui l’attendait si…Cette mise en abyme cauchemardesque lui révèle ce à quoi elle a échappé, cette réalité qui l’a finalement rattrapée, ce à quoi elle doit désormais se confronter : le sentiment d’irréalité, l’absence d’inspiration, le plagiat.
Mais, à qui ment-elle ? où est la vérité ? quelle est sa légitimité ?
Iris perd pied quand son alter ego nocturne trouve la force d’affronter ses démons, trouve un nouveau souffle et écrit ce qui semble être une pépite littéraire.

Usurpation d’identité ou révélation d’un moi jusque là ignoré ?

C’était ce roman que tu attendais. Je réalise maintenant pourquoi les autres ne t’ont pas satisfaite. A côté de celui-ci, ils paraissent inaboutis.

Un album graphique puissant qui pose la question de nos choix entre rêves et réalités,
entre mensonges et vérité.

Hommage littéraire et amical à Joseph Ponthus

Auteur talentueux, tendre, drôle,
généreux et courageux que l’on salue
sur un air de Barbara ou de Léo Ferré

Toutes nos pensées à sa femme, à sa mère, à tous ses proches

Merci pour cet A LA LIGNE
roman coup de cœur de tant de lectrices et de lecteurs

PONTHUS Joseph -c- Philippe Matsas_Opale_Editions La Table Ronde

Je suis l’usine elle est moi
elle est elle et je suis moi

Ponthus_A la ligne

Son premier roman paru en 2019 est une chronique en prose poétique du travail à la ligne,
un travail ponctué de chansons et de poèmes,
de coups de fatigue et de révoltes, d’horaires décalés et de solidarité.

écrire non pas le glauque de l’usine mais sa paradoxale beauté…
Puissent mes crevettes et mes poissons être mes pierres

.A LA LIGNE

J Joseph Ponthus – Gaëlle Pairel (FCLB) & Anne Le Bihan (L’écume…)
L’écume, île de Groix – 56 – 31 octobre 2019
Source : Le Télégramme du 3 novembre 2019